Toutes les émissions

Le Top 3 de France Bleu Paris

Les disquaires emblématiques de Paris
Les disquaires emblématiques de Paris - nc

Les disquaires incontournables de Paris

Diffusion du vendredi 12 avril 2019 Durée : 3min

Les pionniers

Les premiers magasins de disque la Capitale apparaissent dès la fin du 19e. Ils sont deux à ouvrir à Paris en 1894. A l’époque on n’appelle pas ça des disquaires, mais des « vendeurs de cylindres phonographiques ». Werner & Cie est le 1er à ouvrir, rue de Richelieu dans le 2e. 

Et juste après, ouvre, cours de Vincennes dans le 12e, le premier magasin Pathé. Pathé, vous connaissez, ce sont les cinémas... mais à l’époque, le cinéma n’existe pas et Pathé vend des cylindres et des phonographes.

D'abord dans l'appartement de Charles Pathé, puis, à partir de 1896, dans une véritable boutique.Ces 2 disquaires ont bien sûr fermé depuis, mais ce sont les ancêtres des disquaires parisiens.

Les emblématiques

L'indétrônable « Crocodisc » a déjà fait le bonheur de plusieurs générations de parisiens. Peut-être vous d’ailleurs ? C’est une institution du 5ème arrondissement, installé rue des Ecoles depuis 1978. 

 Et surtout, aujourd’hui « Crorodisc » ce sont 3 boutiques qui proposent plus de 100 000 références, un des plus gros stocks de France.

View this post on Instagram

French Pressings

A post shared by Lance Eliot Ivey (@crazyoldmanivey) on

Autre disquaire mythique de la capitale : Lucky Records, un magasin de disque qui se concentre sur 1 artiste. 

Depuis 28 ans, Lucky Records, installé à Chatelet, c’est LE spécialiste de Madonna et de toutes les icônes pop des années 90 : Michael Jackson, Mylène Farmer ou Kylie Minogue. 

Mais surtout Madonna qui s’affiche partout : des murs au plafond dans la boutique… C’est à voir !