Replay du lundi 11 janvier 2021

L'épidémie de coronavirus provoque indirectement une sérieuse baisse des épidémies hivernales

C'est un des effets positifs de la crise sanitaire: les cas de gastro-entérite et de bronchiolite sont très peu nombreux cet hiver. Un constat fait au CHU Estaing par Claire Royer de la Bastie. Cette infirmière puéricultrice est aussi membre du collectif santé en danger.

Claire Royer de la Bastie est membre du collectif santé en danger
Claire Royer de la Bastie est membre du collectif santé en danger © Radio France - Stéphane Garcia

C'est le résultat de la grande campagne de prévention faite autour des gestes barrières. Avec le port du masque, ils ont permis de très fortement limiter les épidémies de grippe et de bronchiolite. Au point qu'il a fallu déplacer vers d'autres services du CHU le personnel engagé en renfort chaque hiver pour faire face à l'afflux de petits patients. 

Ce ne sont pourtant que des gestes classiques d'hygiène, trop souvent oubliés. La crise sanitaire révèle qu'ils permettent de sérieusement limiter ces maladies hivernales et l'importance de la prévention.