Replay du jeudi 24 septembre 2020

Le patron du dancing le Magic à Brioude attend désespérément de pouvoir rouvrir

Ce mercredi 23 septembre, une vingtaine de patrons de discothèques ont exprimé leur colère devant la préfecture du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand. Après six mois de fermeture à cause de l'épidémie de coronavirus, Bruno Douarre le patron du dancing le Magic attend désespérément la réouverture.

Depuis le mois de mars, le dancing le Magic est fermé à Brioude
Depuis le mois de mars, le dancing le Magic est fermé à Brioude - Bruno Douarre

Les établissements de nuit sont fermés depuis maintenant six mois à cause de l'épidémie de coronavirus. Ce mercredi 23 septembre, une vingtaine de patrons de discothèques sont venus exprimer leur colère devant la préfecture du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand. Bruno Douarre, le patron du dancing le Magic à Brioude est désespéré de voir son établissement fermé depuis autant de temps, les habitués de son établissement eux aussi ne comprennent pas : "Ils ont envie de danser, ils sont à la retraite et ils veulent vivre leur passion de la danse. Ils ne comprennent pas pourquoi nous sommes fermés alors que dans les clubs de danse c'est possible. Avec la fédération de danse il a été signé des protocoles comme quoi ils peuvent danser en couple sans masque alors ils ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas danser dans le dancing. On devait ouvrir en juin donc on avait prévu le thermomètre, le gel hydro-alcoolique et même des listes avec les noms des clients si on avait un cas covid pour écarter tout cela. On ne sait toujours pas quand on va pouvoir ouvrir et ça devient difficile." Normalement chaque dimanche après-midi entre 250 et 400 personnes venaient danser au Magic de Brioudes. Depuis la fermeture de son établissement, Bruno Douarre reçoit régulièrement des appels de ses habitués en manque de danse.

Mots clés: