Replay du jeudi 25 mars 2021

Violences conjugales : "je les vivais et je les acceptais, sans les voir", témoigne une Clermontoise

- Mis à jour le

Les coups, la douleur silencieuse, l'omerta. Les violences conjugales, fléau sociétal trop longtemps passé sous silence. La crise sanitaire et ses confinements n'ont rien arrangé, mais la parole des victimes se libèrent. Enfin.

Une Clermontoise témoigne sur France Bleu Pays d'Auvergne
Une Clermontoise témoigne sur France Bleu Pays d'Auvergne © Maxppp - Xavier de Fenoyl

Le zoom de France Bleu Pays d'Auvergne est consacré à Martine*, une quadragénaire clermontoise, qui a mis de longues années avant de décider de stopper les violences conjugales, dont elle était victime. 

C'est parce qu'il s'en est pris un jour à son fils que Martine* a décidé de réagir.  Elle a porté plainte, il y a eu un jugement, mais cela ne l'empêche pas de penser à fuir le secteur. Elle s'est confiée à Olivier Vidal. Sa voix a été modifiée afin de préserver son anonymat.

*Le prénom a été modifié 

Mots clés: