Toutes les émissions

Les 40 plus belles photos du littoral de Jérôme Houyvet

Du lundi au vendredi à 7h18, 14h15 et le week-end à 12h14

Un cliché de Cherbourg dans la tempête
Un cliché de Cherbourg dans la tempête - Jérôme Houyvet

Un cliché de Cherbourg

Diffusion du vendredi 24 août 2018 Durée : 1min

Aujourd’hui je vous emmène admirer le spectacle magique de la mer en furie. Nous partons au cœur de la tempête, le vent souffle en fortes rafales sur la côte Nord de la presqu’île du Cotentin, nous sommes à Cherbourg près de la grande digue de Querqueville en fin de matinée de ce mois de février. À cette époque de l’année, le soleil reste bas sur l’horizon, ce qui permet de faire des photos toute la journée dans une lumière rasante, pratique non ? Armé d’un long téléobjectif, je cadre vers la grande jetée sur laquelle les vagues viennent s’écraser en projetant de hautes gerbes d’écume. La lumière qui éclaire la scène latéralement, presque en contre jour, nous offre un modelé exceptionnel sur les vagues. Elle met en relief les immenses gerbes d’eau qui explosent dans le ciel. Au premier plan quelques rochers ajoutent un effet d’échelle et habillent l’image. La mer verte émeraude est déchirée, hachée par le vent violent et les milliers de moutons qui recouvrent l’intégralité de sa surface. En arrière plan on voit nettement le fort de l’Ouest qui nous permet de localiser cette prise de vue. Le ciel est assez nuageux, assez sombre ce qui renforce le relief des vagues qui se détachent très nettement. Encore une fois tout est une question de timing, être là au bon moment, cadrer droit dans les rafales de la tempête, attendre la bonne éclaircie entre les nuages, et la bonne série de vagues tout en se protégeant des embruns salés... En passant plus d’une heure à essayer de faire cette image, je n’aurai réussi à obtenir que deux ou trois photos sur laquelle tous les ingrédients étaient réunis. 

Mon conseil balade photo du jour : C’est en surveillant quotidiennement la météo et les marées que je trouve de belles occasions pour photographier la mer dans tous ses états. Soyez patients, évitez les débuts de dépression pendant lesquelles il pleut souvent, privilégiez les traines de Nord-Ouest, plus propices à des ciels spectaculaires, enfin oubliez votre parapluie de Cherbourg, il pourrait s’envoler !

Un cliché de Cherbourg dans la tempête - Aucun(e)
Un cliché de Cherbourg dans la tempête - Jérôme Houyvet

Les site de Jérôme Houyvet