Les associations iséroises

Du lundi au vendredi à 18h09

APB
APB - philippe alborghetti

Les associations iséroises : APB association parole baigaiement

Diffusion du mardi 29 octobre 2019 Durée : 35min

Le bégaiement .... nous en parlons ?

Camille Védel orthophoniste  et Paul nous accompagnent pour nous parler du bégaiement 

Le bégaiement est un trouble du flux ou rythme de la parole, caractérisé par des répétitions de mots, de syllabes et de sons (phonèmes), par des prolongations de sons, des arrêts et des blocages qui donnent l’impression d’un effort. Le comportement d’effort peut aussi se manifester par des tensions respiratoires, des mouvements involontaires du visage ou du corps, etc. Le bégaiement peut aussi paradoxalement passer inaperçu, la personne qui bégaie parvient à le dissimuler en utilisant différentes stratégies – on parle alors de bégaiement masqué.Le bégaiement est un trouble qui apparaît dans la communication. On ne bégaie généralement pas lorsqu’on parle seul, lorsqu’on s’adresse à un animal ou à un très jeune enfant, ni quand on chante ou joue du théâtre. Un certain nombre d’acteurs bégaient dans la vie mais pas sur scène.On insiste actuellement sur l’incidence probable d’une composante génétique et sur l’existence d’un terrain familial. Statistiquement, un parent bègue a trois fois plus de risque d’avoir un enfant qui bégaie. Si ce terrain prédisposant amène à être particulièrement vigilant, il n’est en rien une condition suffisante pour qu’apparaisse un bégaiement. De même, la recherche scientifique actuelle se concentre sur une base neurologique invoquant l’idée d’une fragilité constitutionnelle, fragilité sur laquelle se greffent d’autres facteurs. Ceux-ci peuvent concerner l’enfant (retard de parole, tempérament…) ou son environnement (événements familiaux, réactions de son entourage à sa difficulté.) Le bégaiement est un trouble où les aspects neurologiques et psychologiques interagissent constamment.Quelques données

  • On dit qu’environ 1% de la population est bègue, soit plus de 600000 personnes bègues en France.
  • Le bégaiement touche 3 à 4 fois plus les sujets masculins.
  • Trouble affectant la parole, le bégaiement est plus encore un trouble dans la communication. Ses retentissements sur la vie sociale en font un véritable handicap, souvent encore mal compris. Il peut provoquer le rire, la gêne, le rejet, à l’origine d’une grande souffrance.
  • Ce symptôme peut s’intégrer dans un tableau clinique plus large comprenant d’autres symptômes tels que le bredouillement, un déficit attentionnel, des problèmes de coordination motrice, etc.
  • Il existe également des bégaiements acquis d’origine neurologique suite à une lésion cérébrale touchant aussi bien l’hémisphère droit que gauche. Il survient généralement dans un contexte pathologique plus vaste qui généralement le met en second plan.