Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h45 et 16h20

La Cigale et la Fourmi
La Cigale et la Fourmi © Getty -

Anniversaire de la naissance de Jean de la Fontaine

Diffusion du lundi 8 juillet 2019 Durée : 9min

Si je vous récite ces vers à qui pensez-vous?

La cigale ayant chanté 

Tout l’été, 

Se trouva fort dépourvue 

Quand la bise fut venue :

Pas un seul petit morceau

De mouche ou de vermisseau. 

Elle alla crier famine 

Chez la fourmi sa voisine, 

La priant de lui prêter 

Quelque grain pour subsister 

Jusqu’à la saison nouvelle. 

Il s’agit bien d’un extrait d’une fable de la Fontaine, c’est même la toute première fable du premier des trois recueils qui les composent. C’est aujourd’hui l’anniversaire de la naissance de Jean de la Fontaine, né le 8 Juillet 1621, il y a près de 400 ans.

Trésor national, il n’est pas de texte qui soit davantage en partage, les fables font partie de notre éducation et sont un morceau de notre conscience collective. Avec leurs rimes qui entraînent la mémoire telles des chansons, nous avons tous le souvenir de ces moments de bravoure d’écolier. En 1668, lors de la publication du premier recueil, ces fables avaient déjà pour mission de favoriser l’éducation du jeune Dauphin, le fils aîné de Louis XIV. 

Elles sont aussi le sujet de méditation du philosophe car à travers ces histoires d’animaux, c’est un large panorama des passions humaines qui est décrit. Ces fables célèbrent l’union de l’homme et de la nature avec des historiettes pleine d’ironie et peuplées de bestioles en tout genre. La Fontaine se passionne très jeune pour la poésie : à l’âge de 20 ans, n’ayant pas trouvé sa vocation dans les études religieuses menée à Paris, il revient en terre natale (Château-Thierry) et prend l’habitude d’aller déclamer la poésie dans les bois qui lui sont si chers. 

Il obtient le titre d’avocat à la cour du parlement à 25 ans mais devient à l’âge de 31 ans, maître des eaux et forêts du canton de Château-Thierry comme l’était son père. Mais assez vite, La Fontaine se consacre entièrement à sa carrière de poète et se fait connaître alors qu’il entre au service de Nicolas Fouquet, le surintendant des finances de Louis XIV. Pensionnaire au château de Vaux Le Vicomte, il commence l’écriture des Songes de Vaux, un texte à la gloire du domaine de Vaux le Vicomte qui restera inachevé car Fouquet est arrêté sur demande de Louis XIV. Une arrestation qui survient suite à la fête somptueuse organisée de 17 Août 1661 en l’honneur de Louis XIV. Le roi soleil est pétrifié de jalousie et Fouquet tombe en disgrâce entraînant La Fontaine avec lui. 

Il réapparaît au service d’une duchesse de la famille d’Orléans, il est anobli et fait des allers et retours entre Paris et Château-Thierry. C’est l’apogée d’une carrière qui le mène à se rapprocher de louis XIV et du jeune Dauphin malgré l’épisode de Vaux le Vicomte à l’issue duquel La Fontaine aurait pris la défense de Fouquet. 

Mais les vieilles rancœurs refont surface au moment des élections des membres de l’académie française, La Fontaine est élu membre en 1684 malgré l’interdiction pour immoralité de certains de ses Contes et Nouvelles. En effet, l’interprétation de certains de ses textes ont révélé un caractère érotique. Au crépuscule de sa vie, il découvre qu’il est atteint de la tuberculose et revient à une vie très pieuse, il abjure ses écrits anticléricaux, reçoit l’extrême onction et meurt le 13 Avril 1695. 

Si vous passez dans l’Aisne à proximité de Château-Thierry, sachez qu’il existe un charmant musée installé dans la maison natale du poète. 

Réservez votre visite guidée insolite sur Cultival.fr