Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h45 et 16h20

-

Assassinat de Marat le 13 Juillet 1793 par Charlotte Corday

Diffusion du samedi 13 juillet 2019 Durée : 3min

Parlons aujourd’hui de l’assassinat d’une figure célèbre de l’histoire : Jean-Paul Marat, un journaliste et révolutionnaire radicaliste. 

Charlotte Corday, jeune femme de 24 ans, originaire de Normandie, issue de la petite noblesse a noué des sympathies avec les girondins modérés. Elle voit en Marat le fossoyeur de son idéal de liberté. 

Elle lui envoie une lettre : “Votre civisme doit vous faire découvrir des complots, j’en ai de grands à vous dévoiler et je vous prie de m’entendre chez vous”. Elle se présente le lendemain mais ne peut le voir. Elle y laisse un billet : “Avez-vous reçu ma lettre ?”. 

Le jour suivant à 7h30-8h du soir, Marat entre dans sa baignoire. Atteint d’une maladie de peau, il prenait des bains au souffre quotidiennement et avait pour habitude de recevoir des visiteurs alors qu’il prenait son bain. Il fit ouvrir la porte à cette femme, elle lui parla beaucoup de conspirateurs réfugiés à Caen. Marat lui répond que ces conspirateurs porteront un jour leur tête sur l’échafaud. Et à ces mots elle sortit un poignard et avec une force décuplée par la haine, elle lui planta dans le cœur jusqu’au manche. Elle prit la fuite mais la domestique poussa un cri dans la cour, Charlotte Corday se fait arrêter et est emprisonnée à la conciergerie. Elle fut jugée le lendemain au tribunal révolutionnaire. 

Le 17 Juillet 1793, Charlotte Corday est guillotinée place de la Révolution. Sur le chemin qui l’amena de la Conciergerie jusqu’à l’échafaud, elle ne montra aucun signe de faiblesse, et resta debout sur la charrette pour que la foule puisse la voir. 

Elle assume seule, pleinement et avec dignité la responsabilité de son acte. 

Considérée comme une Héroïne par certain où comme une terroriste par d’autre, le geste inconsidéré de cette jeune femme a soulevé beaucoup de questions. Aurait-elle commis ce crime par amour ? N’avait-elle pas peur de mourir ? Une chose est sûre, son crime n’a eu d’autre effet que celui d’amplifier la terreur. 

Réservez votre visite guidée insolite sur Cultival.fr