Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h26

Le Musée d'Orsay
Le Musée d'Orsay © Getty - Webkojak

Berthe Morisot au musée d’Orsay

Diffusion du samedi 24 août 2019 Durée : 3min

En cette fin de mois d'août c’est au musée d’Orsay que je vous emmène. On aurait presque pu s’y rendre par le train, car, vous le savez, avant d’être un musée, Orsay est une gare construite pour l'exposition universelle de 1900.

De grosses locomotives à vapeur venaient y cracher leur fumée dans un vacarme effroyable. Très vite, la vapeur laisse place à l'électricité. Les locomotives à vapeur étant plus puissantes, les trains devinrent plus longs et les quais de la gare d’Orsay se montrèrent trop court. Ce fut le début d’un long purgatoire pour cette gare, qui fut sauvée par la création du musée d’Orsay qui ouvrit ses portes en 1987.
Le scandale fut retentissant à l’époque : comment envisager de mêler art et industrie ? C’est intéressant puisque dans les collections d’Orsay, bon nombre d’œuvres présentées ont précisément fait scandale en leur temps. Ainsi, on comprend que l’Olympia de Manet qui représente une femme nue couchée dans un intérieur de luxe ne pouvait que faire scandale à la bonne société du 19ème siècle. De même, le déjeuner sur l’herbe vous propose une scène de pique-nique dominée par un nu monumental au centre de la toile. 

Manet est un des artistes qui va participer au groupe des impressionnistes, 30 artistes qui vont proposer d’explorer des sujets modernes (le chemin de fer, le canotage, la ville, les environs de Paris…) avec un attachement au rendu de la lumière tout à fait inédit.

Dans le groupe, une femme, une seule, Berthe Morisot. La belle-sœur de Manet justement, va parvenir à s’affirmer comme peintre, à avoir la reconnaissance de Manet, Renoir, Monet, Mallarmé, Baudelaire… À travers plus de 400 toiles, elle explore les sujets chers aux impressionnistes et avec une très grande fraîcheur révolutionne la peinture par une palette claire et une touche très libre et donc très moderne. 

Aucune grande exposition monographique ne lui a été consacrée depuis 1941. Vous avez encore jusqu’au 22 septembre pour courir au musée d’Orsay. Bon nombre de tableaux présentés ne sont pas revenus en France depuis près de 100 ans ou viennent de collections privées et ne seront pas nécessairement visibles avant bien longtemps.