Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h45 et 16h20

-

Dernier jour pour l’exposition “Peinture des lointains”

Diffusion du samedi 2 février 2019 Durée : 2min

Derniers jours pour vous rendre au musée du quai Branly voir l’exposition peinture des lointains ! L’exposition qui a été prolongée se termine le 3 février. Vous noterez que l’architecture du musée elle-même est une invitation au voyage : il prend la forme d’un navire accosté sur les bords de la Seine. C’est une expo inhabituelle pour ce musée créé à la demande du président Jacques Chirac et inauguré en 2006, dans le VIIème arrondissement, au pied de la tour Eiffel, car au quai Branly on a plutôt coutume de venir voir des statuettes africaines ou des objets venus d’Océanie.

L’exposition vous invite ainsi à découvrir plus de 200 œuvres, qui pour beaucoup n’ont jamais été montrées au public. L’exposition tend à répondre à une question : Qui est l’autre ? Quel regard porter sur lui ? Cette question n’est pas anodine quand on sait que les œuvres présentées sont tirées du fond de l’ancien musée des colonies du Trocadéro. L’autre est donc le sauvage, colonisé, civilisé par l’occidental. Longtemps, ses toiles jugées honteuses ont été cachées du public. Aujourd’hui, l’Europe semble avoir fait son mea culpa et accepte ce passé en portant un regard vrai sur notre histoire.

Ce qui m’intéresse, c’est que le musée se trouve juste au pied de la grande dame de fer et à deux pas du champ de Mars. Je ne vous apprends rien en vous disant que la tour de Monsieur Eiffel a été construite pour l’exposition universelle de 1889, qui célébrait le centenaire de la Révolution Française. Il s’agissait alors de montrer au monde entier que la jeune République (proclamée en 1870 soit seulement 19 ans auparavant) était une grande République. Donc, une grande puissance industrielle, ce dont témoigne la tour Eiffel avec plus de 10 000 tonnes de fer.

Mais on l’oublie trop souvent, l’exposition universelle voulait aussi montrer au monde entier que la France était une grande puissance coloniale. On a fait venir à Paris, des villages sénégalais et des villages tahitiens que l’on a installés sur le champ de mars. On leur a alors demandé de vivre comme dans leur village, s’occuper des enfants, moudre le grain… Les gens payaient pour voir, derrière les barreaux, un “village nègre” de 400 indigènes. En 1860, on avait créé le jardin de l’acclimatation pour acclimater les bêtes des colonies au climat occidental, en 1889, on expose les africains. On avait fait la même chose avec les kanaks….de quoi être fier ? 

Vous avez donc jusqu’à demain pour aller au musée du quai Branly. Si votre emploi du temps est trop chargé, venez voir le monument le plus visité de paris. Cultival vous propose un billet coupe fil pour le deuxième étage, qui vous évitera une attente parfois interminable.

► Visite : Visite :  Visite guidée Tour Eiffel 2e étage avec coupe-file