Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h45 et 16h20

© Getty -

Création de “Parade” et du surréalisme

Diffusion du samedi 18 mai 2019 Durée : 2min

Le 18 mai 1917, au plus fort de la Grande Guerre, le théâtre du Châtelet, à Paris, crée le ballet Parade. Cette création singulière, qui raconte les tourments d'une troupe de comédiens, a été suggérée à Diaghilev, fondateur des Ballets russes, par le dandy Jean Cocteau qui va en écrire le scénario. Le rideau de scène et les costumes vont porter la signature déjà prestigieuse de Picasso ! La musique est l'œuvre d'Éric Satie.

Parade va révolutionner les arts, pas seulement la chorégraphie mais aussi la peinture, la musique, la poésie et la littérature. Il va engendrer le surréalisme. Le mot lui-même apparaît pour la première fois dans le texte que le poète Guillaume Apollinaire consacre à Parade. Il voit dans les décors et les costumes conçus par Picasso comme dans la chorégraphie de Messine une « sorte de surréalisme ».

Le poète, de nationalité russe, s'était engagé dans la Légion étrangère dès le 5 décembre 1914. Il avait été gravement blessé à la tête par un éclat de shrapnel dans une tranchée, le 17 mars 1916 ! Réformé, il avait eu le loisir de reprendre ses travaux d'écriture et c'est ainsi qu'il avait inventé le surréalisme.

Tous ces artistes très proches le restent malgré la guerre qui éclate. Ainsi, Picasso et Apollinaire resteront en contact et Picasso vivra la guerre via les courriers qu’il échangera avec son ami. Il va même conseiller à son ami parti sur le front de barbouiller ses canons des couleurs jaune, bleu, vert, rouge comme son Arlequin pour les camoufler. Quelques jours plus tard est montée la première équipe camouflée, il y a certes une belle concordance dans le timing mais il ne faut en aucun cas y voir là une influence directe.

Exposition Picasso et la guerre