Événements

Les balades à Paris

Samedi et dimanche à 08h26

La Statue de la Liberté de l'Île aux Cygnes à Paris
La Statue de la Liberté de l'Île aux Cygnes à Paris © Radio France - Dirk BUtenschön - EyeEm

Les statues de la Liberté à Paris

Diffusion du lundi 29 juillet 2019 Durée : 3min

J’aimerais aujourd’hui vous parler de la statue de la Liberté, son histoire et les lieux où vous pouvez la voir. « La Liberté éclairant le monde », cadeau de la France aux États-Unis, livrée en 1886, est classée patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984.

Réalisée par le sculpteur Auguste Bartholdi les premières maquettes en terre glaise sont visibles au Musée Bartholdi de Colmar. Dans l'Église du Musée des arts et métiers de Paris se trouve le modèle original 1/16 en plâtre réalisé en 1878, dont un bronze accueille les visiteurs dans la cour du même musée…

La construction de la statue – à Paris – prend presque 10 ans. Bartholdi s’entoure d’ingénieurs et de constructeurs reconnus pour la réalisation de ce projet.Eugène Viollet-le-Duc – qui conçoit la flamme et la couronne – imagine une structure interne, mais meurt, laissant le projet à Gustave Eiffel.

Pour résister aux forts vents de la baie de New York il faut une grande quantité de métal : 31 tonnes réparties en 300 plaques de cuivre et reliées entre elles par des rivets pour la partie externe, et 125 tonnes de tiges en acier assemblées par des rivets forment le pylône interne.

La statue est montée dans des ateliers visitables de Gaget et Gauthier, spécialistes des travaux sur cuivre. Les recettes de ces visites financent le projet en France. Deux maquettes montrant ces ateliers sont présentées au public au Musée des arts et métiers.

À New York la statue est installée sur un piédestal construit par les américains grâce au premier financement participatif de l’histoire, initié par Pulitzer auprès des lecteurs de son journal. Gaget qui accompagne Bartholdi et la statue à New York en fait distribuer des petites répliques. Son nom, inscrit sur les petites figurines, est déformé par l’accent américain donnant naissance au mot « gadget. »

Il existe aujourd’hui diverses répliques de la fameuse statue dans Paris : au niveau du pont de Grenelle, sur l'île aux Cygnes, une autre au jardin du Luxembourg qui est la réplique de celle aujourd’hui en sécurité au musée d’Orsay. Une autre, encore, est intégrée à la cuirasse du Centaure de César, place Michel Debré dans le 6ème arrondissement de Paris. Et, enfin, il ne faut pas oublier : La flamme de la liberté sur le pont de l'Alma.