Replay du mardi 25 mai 2021

L'association "L'économe" va lancer la première conserverie mobile du Var

- Mis à jour le

Le véhicule doit permettre de se rendre plus facilement chez les agriculteurs pour récupérer les fruits et légumes.

L'association collecte les surplus de producteurs et les distribue aux associations caritatives
L'association collecte les surplus de producteurs et les distribue aux associations caritatives

Dans la vallée du Gapeau, à Belgentier, l'association "L'économe" agit au quotidien contre le gaspillage alimentaire. Elle va lancer la première conserverie mobile du Var, la deuxième en France après la Drôme.

Découvrez cette histoire avec l'une des membres de l'association, Faustine, invitée des "Circuits Courts" de France Bleu Provence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'objectif est de sauver deux fois plus de fruits et légumes en allant directement chez les agriculteurs et producteurs du département pour transformer leurs fruits et légumes en surplus. Pour réaliser son projet, l'association a besoin de récolter quinze milles euros pour finir de financer la construction du camion de la conserverie mobile.

Une campagne de financement participative a lieu jusqu'au vendredi 28 mai sur la plateforme Tudigo.

L'association confectionne des confitures qui seront vendues en circuit court
L'association confectionne des confitures qui seront vendues en circuit court

A partir des fruits et légumes invendus, collectés ou non distribués, l’association confectionne des confitures qui seront vendues en circuit court lors événements associatifs dans le département. 

"L'économe" souhaite également sensibiliser les plus jeunes au gaspillage alimentaire et à l’alimentation durable dans les écoles et les associations. Elle organise aussi des cours collectifs de cuisine d’invendus.

Mots clés: