Replay du vendredi 26 février 2021

Robes Agnès : "elle était pliée en 4 dans une valise depuis des décennies"

La robe Agnès c'est un vrai travail d'orfèvre. Légère, douce, mais incroyablement travaillée. On la découvre aux côtés de Brigitte Richart, la conservatrice en chef du musée Christian Dior de Granville.

Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A"
Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A" - © Benoit Croisy, coll. ville de Granville

De 1955 à aujourd'hui

La robe Agnès a une histoire assez atypique. Depuis sa création pour la collection printemps-été 1955, la robe a beaucoup voyager avant de finir aux oubliettes dans un placard d'appartement. Un jour une Granvillaise contacte le musée pour les prévenir qu'une de ses amies avait retrouvé cette robe et qu'elle comptait la donner à un musée. La Granvillaise a eu la bonne idée de la récupérer pour le musée Christian Dior de Granville.

On est allé la chercher dans un appartement à Granville, ou l'amie de cette dame l'avait ramené dans un vulgaire sac de course, on l'a ramené comme ça, mais au départ elle était pliée en 4 dans une valise depuis des décennies. Elle a ouvert cette valise devant nous, elle l'a déployé devant nous, c'était un moment extraordinaire

Une robe exceptionnelle

Ce qui la rend exceptionnelle aujourd'hui c'est que la robe Agnès n'a pas été modifié après le défilé, elle est conforme au croquis. Le travail de broderie a nécessité des heures de travail, des milliers de perles et de sequins. 

Détail du nœud de la robe Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A"
Détail du nœud de la robe Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A" - © Benoit Croisy, coll. ville de Granville
Détail des broderies de la robe Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A"
Détail des broderies de la robe Agnès, Christian Dior, collection Haute Couture printemps-été 1955, ligne "A" - © Benoit Croisy, coll. ville de Granville

La robe Agnès se porte à quel moment de la journée ?

Un travail de conservation innovant

La robe est maintenue en forme grâce au travail de Sarah avec des formes en rembourrages sur cintres. C'est une méthode innovante qui permet de la conserver au mieux. On ne tient pas la robe par les épaules mais par de petits cordons, le tout dans un cocon de coton.

Parfois on peut restaurer une robe, mais comment faire si on ne peut pas la laver entièrement comme à la maison ?

Comment faire pour restaurer et laver une robe si on ne peut pas la laver entièrement comme à la maison ?

Pour avoir plus d'informations concernant le musée Dior, rendez-vous sur leur site internet, leur compte Instagram, ou leur page Facebook.

Mots clés: