Toutes les émissions

Les Décodeurs

Du lundi au vendredi à 18h10

De g à d : Amélie Pialoux et Guy Estimbre avec un Cornet à bouquin et un Sudrophone
De g à d : Amélie Pialoux et Guy Estimbre avec un Cornet à bouquin et un Sudrophone © Radio France - Jean-Luc Guillet

L'association Auvergnate Nulla Dies Sine Musica

Diffusion du mardi 29 mai 2018 Durée : 28min

Invités : Amélie Pialoux et Guy Estimbre, musiciens et co-fondateurs de l'association Nulla Dies Sine Musica

Serpent, trompette à coulisse, trompette à clefs, cornet à bouquin et autre ophicléide ont comme point commun d'être des instruments de musique peu... communs, de la famille des cuivres. L'association Auvergnate "Nulla Dies Sine Musica" dont le nom à lui seul (Pas un jour sans musique) résume une partie de ses missions, possède 400 instruments, des cuivres anciens dont certains particulièrement rares. Des instruments de musique dont une partie sera visible ce week-end au Château de Parentignat dans le cadre du festival "Art d'école". Mais comme ils sont tous en état de jeu, il est également possible d'entendre leur sonorité parfois inédite pour nos oreilles lors de concerts ou d'événements grand public proposés par les membres de l'association qui, au delà de leur passion pour les cuivres et la musique ancienne, sont tous des musiciens émérites.

Exposition à voir samedi 2 et dimanche 3 juin de 14h à 18h au Château de Parentignat (entrée libre)

Site internet de l'association