Replay du jeudi 25 juin 2020

Dans les serres de la ville de Reims : fournisseur des 15 000 m² de massifs fleuris

Au moment des plantations, les serres se transforment en magasin pour les jardiniers qui viennent se servir pour garnir les massifs dont ils ont la charge.

128 400 plantes avec plus de 314 genres et variétés différents sont produites pour le fleurissement estival à Reims
128 400 plantes avec plus de 314 genres et variétés différents sont produites pour le fleurissement estival à Reims © Radio France - Nicolas Schmitt

Juin, c’est LE mois des plantations estivales à la ville de Reims. Pour que les jardiniers puissent garnir les massifs de leur secteur, le travail des préparateurs de commande sous la serre qui s’occupent également de l’arrosage et de l’entretien des plantes pour qu’elles soient belles pour la plantation.  

Marie-Christine et Carole sont jardinières dans la production. Elles sont responsables de certaines serres mais durant le mois de juin, c’est le rush, elles préparent les commandes pour les jardiniers.  

Marie-Christine et Carole, jardinière dans la production en pleine préparation de commande pour les jardiniers
Marie-Christine et Carole, jardinière dans la production en pleine préparation de commande pour les jardiniers © Radio France - Nicolas Schmitt

Les jardiniers nous envoient un mail, avec une liste de plantes. On les prépare et on les prévient quand elles sont prêtes. Ils n'ont plus qu'à venir les chercher. 

Un massif à 1393 plantes 

On a la liste des plantes qui doivent être sorties. Pour un massif du jardin d’horticulture, il faut sortir pas moins de 1393 plantes à mettre en place avec un assortiment d’une vingtaine de plantes différentes.  

La passion des fleurs 

Ce qui nous plaît, c’est le fait d’être dans les fleurs, explique Marie-Christine, et en ce moment c’est assez speed, nos journées passent très vite. Là on prépare, après on va aller arroser nos serres, y’a du rempotage, on va commencer à faire les boutures, il y a toujours quelque chose à faire dans les plantes.  

On est face à un tapis de couleur, c’est magique !

C’est du vivant donc on en prend soin. On est face à un tapis de couleur, c’est magique ! C'est reposant, on n’a pas de bruit, on a les p’tits oiseaux qui chantent, c’est agréable.  

L'orangerie

Continuons la visite des coulisses de la direction des espaces verts de la ville de Reims et entrons maintenant dans l'orangerie. Ses 545 m² abritent 800 plantes de têtes de massifs et 480 plantes de variétés différenteséservées aux manifestations officielles et événements. Elles n'auront pas été beaucoup déplacées cette année mais il faut s'en occuper.  L'orangerie, c'est le domaine de Benjamin Fleury que vous connaissez bien sur France Bleu, il répond à vos questions jardinage tous les samedis matin en direct à l'antenne.

Benjamin Fleury, jardinier de l'orangerie des serres de la direction des espaces verts de la ville de Reims
Benjamin Fleury, jardinier de l'orangerie des serres de la direction des espaces verts de la ville de Reims © Radio France - Nicolas Schmitt

Il y fait très chaud et humide, les conditions idéales pour favoriser le bien-être des plantes tropicales ou méditerranéennes comme les bananiers pourpres qui, ne les chercher pas, ne produisent pas de fruits. Dommage ajoute Benjamin, mais ça sent bon quand même, et puis, une plante d'ornement, c'est pour ornementer, c'est déjà bien !

Des ficus à faire pâlir celui de votre salon

Cette ambiance tropicale permet par exemple à ce ficus, planté en pleine terre, d'atteindre cinq mètres de haut. 

Marie Morel, responsable des serres, devant un des ficus de l'orangerie. 5 mètres de haut.
Marie Morel, responsable des serres, devant un des ficus de l'orangerie. 5 mètres de haut. © Radio France - Nicolas Schmitt

Cinq mètres, taille confirmée par Marie Morel, cheffe du service moyens techniques et horticoles, qui précise qu'il n'a droit qu'à neuf ! Donc quand il touche le plafond on le retaille. Environ tous les deux ans. Des arbres imposants que vous pouvez voir lors de vos promenades le long de la coulée verte.

Mots clés: