Replay du vendredi 26 juin 2020

Fleurissement estival de la ville de Reims : rencontre avec un jardinier qui s'ignorait

Après le choix du thème du fleurissement et la production des plantes, intéressons nous maintenant à ceux qui garnissent les massifs et embellissent la ville : les jardiniers

Maxime jardinier prêt à partir au jardin d'horticulture Schneiter avec son chargement de plantes
Maxime jardinier prêt à partir au jardin d'horticulture Schneiter avec son chargement de plantes © Radio France - Nicolas Schmitt

Maxime Bérigaud est de passage aux serres de la ville de Reims avec son petit utilitaire. Ses collègues de la production lui ont préparé toutes les plantes nécessaires à ses massifs. Une partie des 1393 plants qu'il leur a commandés est chargée dans sa remorque. Direction, le jardin d'horticulture, juste en face, de l'autre côté du canal.

Infographiste reconverti en jardinier...

Mais juste avant qu'il parte, il nous parle de son métier, qu'il ne pratique pas depuis longtemps.  Il est devenu jardinier suite à une reconversion. J'ai bossé 10 ans tous les jours sur ordinateur, j'étais infographiste. Un boulot intéressant, mais j'ai eu envie de changer. Les quelques stages, afin de savoir si le travail en extérieur sous la pluie, le froid ou la chaleur, s'étant avérés concluant, il s'est lancé dans une formation qualifiante, particulièrement séduit par le travail manuel, le côté physique du métier et le travail au fil des saisons.

Je suis moins malade à travailler tous les jours dehors, qu'avant quand j'étais sur ordinateur.

...qui utilise encore son ordinateur

Les jardiniers de la ville de Reims n'ont pas les mains occupées que par une binette ou un plantoir. Il leur arrive de prendre le crayon pour dessiner les formes des futurs massifs, en lien avec le thème qu'ils définissent collégialement avec toute l'équipe des espaces verts, et de prendre également la souris d'ordinateur

Un des dessins de massif par Maxime Bérigaud
Un des dessins de massif par Maxime Bérigaud - Maxime Bérigaud

Maxime est ainsi sollicité pour la création des plaquettes qui expliquent les plantations en place. Ça me permet aussi de me servir de mon ancien métier et d'allier les deux, donc pour moi c'est tout bénéf'. 

Le même massif, planté par Maxime Bérigaud dans le jardin d'horticulture
Le même massif, planté par Maxime Bérigaud dans le jardin d'horticulture © Radio France - Nicolas Schmitt

Lors de votre promenade au jardin d'horticulture Pierre Schneiter, là où maxime Bérigaud a œuvré, vous trouverez un livret proposant un bref historique du mouvement Art déco, le lien entre le massif et l'artiste Art déco qui l'a inspiré et auquel il rend hommage, et des descriptions botaniques de certaines plantations du massif.

Un des feuillets du livret explicatif sur les massifs du jardin d'horticulture Pierre Schneiter
Un des feuillets du livret explicatif sur les massifs du jardin d'horticulture Pierre Schneiter - Ville de Reims
Le même massif, mais vivant cette fois.
Le même massif, mais vivant cette fois. © Radio France - Nicolas Schmitt
Mots clés: