Toutes les émissions

Les échappées de Nicolas

Du lundi au vendredi à 8h50, 14h50 et 17h25 et le dimanche à 10h

Après l'affûtage, place au test du tranchant de la lame. L'opération peut se faire au doigt ou avec une feuille de papier
Après l'affûtage, place au test du tranchant de la lame. L'opération peut se faire au doigt ou avec une feuille de papier © Radio France - Nicolas Schmitt

Dans la camion du rémouleur vosgien

Diffusion du lundi 3 décembre 2018 Durée : 4min

Le rémouleur est un métier d'autrefois qui résiste au temps et vers lequel certains se tournent encore aujourd'hui. C'est le cas de Bernard Boulay, qui a choisi la liberté d'exercer seul dans son camion il y a 5 ans.

Bernard Boulay a 46 ans et a décidé de se lancer dans l'affûtage et l'aiguisage il y a cinq ans. Cassé par des années de démolition dans le BTP. Originaire des Vosges, il a quitté ses montagnes pour s'installer à Laon il y a 18 ans. Des origines auxquelles il tient et qu'il revendique à travers le nom de sa société : Le Rémouleur Vosgien

C'est un métier qui me plaisait, j'aime bien travailler cette matière et puis c'est pas trop fatigant. Bernard Boulay, rémouleur

Il travaille dans l'Aisne, la Marne et les Ardennes. Il s'installe sur les marchés de Château-Thierry, Soissons, Noyon,Reims, Avaux, Fismes, Saint Quentin... et aiguise les instruments tranchants pour les particuliers et les professionnels. 

Le camion atelier de Bernard Boulay sur le marché de Château-Thierry - Radio France
Le camion atelier de Bernard Boulay sur le marché de Château-Thierry © Radio France - Nicolas Schmitt

Formation dans la seule école française de rémouleurs

Après avoir passé quelques temps avec un rémouleur à la découverte de l'activité, Bernard Boulay décide de suivre une formation de deux semaines à L'Ecole Nationale d'Affûtagte et de Rémoulage à Beaumarchés, un petit village du Gers, entreprend une étude de marché sur la région de Laon et avec l'aide d'amis, aménage un camion de façon à pouvoir s'installer au plus près des clients potentiels.