Toutes les émissions

Les échappées de Nicolas

Du lundi au vendredi à 8h50, 14h50 et 17h25 et le dimanche à 10h

L'interface de commande des installations électriques du logement
L'interface de commande des installations électriques du logement © Radio France - Nicolas Schmitt

Bien vieillir chez soi dans la maison connectée médicalisée de Plurial Novilia

Diffusion du vendredi 7 décembre 2018 Durée : 4min

Des équipements innovants pour maintenir les personnes âgées à domicile, c'est ce qui caractérise le prototype de maison connectée médicalisée du bailleur social Plurial Novilia à Bezannes près de Reims.

Pensée et conçue avec l'aide d'une dizaine de partenaires techniques, cette maison cache des technologies de pointe au service de la sécurité des occupants vieillissants et de la tranquillité de leurs proches.

La société Schneider Electric a apporté ses solutions techniques pour équiper ce logement médicalisé. Des solutions développées en collaboration avec des équipes médicales qui permettent de savoir, à distance, grâce à des capteurs, l'activité des personnes âgées occupants le logement : Sont-elles réveillées, à quelle heure, se lavent-elles régulièrement... 

Christian Ménart, vendeur grands comptes chez Schneider Electric, devant le tableau électrique central de la maison, situé dans le garage. - Radio France
Christian Ménart, vendeur grands comptes chez Schneider Electric, devant le tableau électrique central de la maison, situé dans le garage. © Radio France - Nicolas Schmitt

Une maison bardée de capteurs

Afin de connaître cette activité, des détecteurs de présence sont disposés sur les murs à des endroits clé de la maison, à un mètre du sol. Cela permet de savoir si la personnes est tombées. Si c'est le cas, une alerte est envoyée aux proches, à l'assistante de vie ou à un médecin.  

Pour les proches, c'est très rassurant de pouvoir connaître à distance l'activité au sein de la maison, surtout quand les occupants souffrent de la maladie d'Alzheimer. Christian Minart, Schneider Electric

Pendant trois mois, un algorithme analyse les habitudes de vie de l'occupant. Sur la base des données recueillies pendant cette période, il est capable de détecter des anomalies dans le comportement de l'occupant : Si par exemple la personne se lève plus tard que d'habitude et de plus en plus tard, le système va envoyer une alerte.  Toutes les données sont sécurisées et cryptées avant d'arriver au serveur. 

Une interface de commande dédiée sur tablette

La domotique est très en vogue dans le domaine de l'équipement de la maison, les objets connectés sont de plus en plus nombreux et se commandent via smartphone ou télécommande sans fil. Pour Christian Ménart, qui a travaillé sur ce projet pour Schneider Electric, la domotique sans fil n'est pas aussi sécurisée que la domotique filaire qui équipe cette maison.

Paramétrer une installation sans fil un peu trop vite peut avoir des conséquences. Actionner un bouton chez soi peut allumer la lampe du voisin, par exemple, explique Christian Ménart.

Une installation filaire sécurise donc les actions de commande qui peuvent être gérées via une application sur une tablette.