Toutes les émissions

Les échappées de Nicolas

Du lundi au vendredi à 7h55, 12h50, 14h50 et 17h25 et le dimanche à 10h.

Ouvert un weekend par mois, le cerf à 3 pattes espère recruter un employé pour ouvrir davantage
Ouvert un weekend par mois, le cerf à 3 pattes espère recruter un employé pour ouvrir davantage © Radio France - Nicolas Schmitt

Les échappées de Nicolas

Diffusion du lundi 29 avril 2019 Durée : 3min

Pour favoriser les échanges et le lien social, des habitants de Germaine, petit village de la forêt de la Montagne de Reims, se sont fixés pour objectif de maintenir un commerce de proximité, faire connaître et valoriser les productions locales et élargir l'offre touristique du territoire.

Il n'est pas ouvert très souvent mais il dépanne, ce cerf à 3 pattes ! Son fonctionnement ne reposant que sur des bénévoles, il ne peut pas faire plus. L'idée étant d'ouvrir plus souvent en recrutant une personne. L'activité ayant démarré il y a peu, le Cerf à 3 pattes n'accueille ses client que le premier week end du mois en assurant aux habitants du village et des environs la possibilité de se ravitailler en produits locaux : de l"huile, des pâtes, des boissons alcoolisées comme... du champagne ?, non alcoolisées comme de la bière marnaise ou du cidre ardennais, des terrines et de nombreux autres produits. 

L'entrée du site donne directement sur l'épicerie - Radio France
L'entrée du site donne directement sur l'épicerie © Radio France - Nicolas Schmitt

Une épicerie fréquentée

L'ouverture de cette épicerie répond à un vrai besoin identifié par les porteurs du projets. Et pas seulement chez les habitants de Germaine. Claude Gamichon, le président du Cerf à 3 pattes précise qu'il souhaite rayonner beaucoup plus large sur l'ensemble de la communauté de communes et du territoire du parc naturel régional. Et pour cela, il mise aussi sur des colis de viande, de légumes et de laitages de producteurs locaux.

Les produits ne restent pas très longtemps en rayon, il faut qu'on se réapprovisionne

Le rez-de-chaussée compte aussi une salle dédiée au bistrot et d'autres, derrière et à l'étage destinées à accueillir les activités - Radio France
Le rez-de-chaussée compte aussi une salle dédiée au bistrot et d'autres, derrière et à l'étage destinées à accueillir les activités © Radio France - Nicolas Schmitt

Cette ancienne maison de bûcheron du début du 19ème siècle, devenue musée du bûcheron aujourd'hui fermé, a été très peu modifiée par ses différents usages est actuellement dans son jus, et nécessite quelques travaux de mise aux normes d'accessibilité du public qui seront conduits en veillant à ne pas dénaturer l'authenticité du lieu. Des travaux pris en charge en partie par la Communauté de Commune de la Grande Vallée de la Marne.