Replay du lundi 31 mai 2021

Les coulisses de France Bleu Champagne Ardenne : la matinale

- Mis à jour le

Si l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, les trois matinaliers de France Bleu devraient être copieusement servis. Ils prennent le micro tous les matins pour vous réveiller et vous informer. Nous les rejoignons en pleine préparation...

Annelaure Labalette, Gregory Duchatel et Vianney Smiarovski dans le studios de France Bleu Champagne Ardenne
Annelaure Labalette, Gregory Duchatel et Vianney Smiarovski dans le studios de France Bleu Champagne Ardenne © Radio France - Nicolas Schmitt

4h56, Reims est calme. A part le chant des oiseaux et une poignée de lève-tôt sur la route, la ville est à eux. C'est l'heure où Grégory Duchatel, l'animateur de France Bleu Champagne Ardenne Matin arrive ce jour-là. Ce n'est pas le premier de l'équipe. Annelaure Labalette, journaliste, est là depuis deux bonnes heures déjà ! Viendra ensuite Vianney Smiarovski, second journaliste, quelques minutes plus tard.

2h45... derrière mon bureau

Annelaure Labalette, journaliste. La plus matinale de la bande
Annelaure Labalette, journaliste. La plus matinale de la bande © Radio France - Nicolas Schmitt

Tous les matins, debout 2h20, 2h35 sur mon vélo, 2h45 derrière mon bureau, Annelaure Labalette journaliste matinalière à France Bleu Champagne Ardenne

Annelaure Labalette a la charge d'écrire les journaux de 6h, 7h et 8h et d'organiser la répartition des reportages entre les autres éditions de 6h30, 7h30 et 8h30. Un son d'ambiance, un papier explicatif, une interview, j'essaye de faire en sorte que tout cela soit logique pour qu'une personne qui écouterait deux ou trois fois les infos sur les trois heures de la matinale puisse entendre des choses différentes, explique celle qui informe les Champardennais au saut du lit depuis cinq ans.

L'animateur Grégory Duchatel en pleine préparation de l'émission, bien seul à cette heure-là, au milieu de l'openspace "animation"
L'animateur Grégory Duchatel en pleine préparation de l'émission, bien seul à cette heure-là, au milieu de l'openspace "animation" © Radio France - Nicolas Schmitt

Même si une grosse partie de l'émission est préparée en amont, généralement la veille, après neuf heure, il reste de nombreux éléments à écouter et pour lesquels il faut écrire les lancements. Notamment pour les chroniques ou reportages indisponibles la veille car pas encore écrits ou enregistrés. 

L'antenne c'est un peu ma récréation, Grégory Duchatel, animateur de France Bleu Champagne Ardenne Matin

La matinale c'est une grosse partie de préparation, le plus possible pour être à l'aise après à l'antenne. Moi l'antenne, c'est un peu ma récréation. Mais tout est timé, réglé comme du papier à musique. Là il est 5h03, 'faut pas que je traîne trop !, explique grégory.C'est comme pour l'auditeur fidèle qui a ses repères temporel marqué par la chronique diffusée. S'il entend l'horoscope, il sait qu'il est  6h25.

Les baies vitrées : une fenêtre sur les fêtards noctambules

A ces heures extrêmement matinales, il arrive que certains oiseaux de nuit soient sur le chemin du retour après une soirée bien arrosée. Si Annelaure en a déjà croisés sur son vélo ou aperçut depuis son bureau, les rideaux des baies vitrées la mettent à l'abri des regards et des tentations qui pourraient germer dans certains esprits, échauffés par une consommation d'alcool excessive. D'autres en revanche ne ferment pas systématiquement ces rideaux et prennent donc le risque de voir leur attention détournée par une rangée de fesses, pantalons baissés, collée contre la vitre. C'est déjà arrivé ! 

Mots clés: