Replay du lundi 28 juin 2021

Voyageur et citoyen : la prévention des risques ferroviaires en gare de Reims "la magnifique"

- Mis à jour le

Les Echappées ont suivi une classe de CM2 de l'école de Braine, dans l'Aisne, venue à Reims pour effectuer une visite historique de la gare et suivre une session de prévention des risques ferroviaires

 Livret d'activités qui permet d'aborder de façon ludique les différents risques sur les emprises ferroviaires
Livret d'activités qui permet d'aborder de façon ludique les différents risques sur les emprises ferroviaires © Radio France - Nicolas Schmitt

La fin d'année est propice aux sorties. Surtout après un confinement. Alors c'est en train que cette classe de l'école de Braine s'est rendue jusqu'à la gare de Reims. Une première pour beaucoup, comme Méline, surprise par le sens de la marche : on pouvait s'assoir dans les deux sens alors qu'on allait que dans un sens.  J'ai pas aimé être assise dans le sens inverse.

La classe était scindée en deux. Un groupe effectuait une visite historique pendant que l'autre suivait une sensibilisation aux risques ferroviaires. 

Reims La magnifique

Les élèves de CM2 de l'école de Braine (02) assistant à la visite historique de la gare de Reims menée par Hervé Chatriot, le directeur adjoint des gares de Champagne Ardenne
Les élèves de CM2 de l'école de Braine (02) assistant à la visite historique de la gare de Reims menée par Hervé Chatriot, le directeur adjoint des gares de Champagne Ardenne © Radio France - Nicolas Schmitt

C'est Hervé Chatriot, directeur adjoint des gares Champagne Ardenne qui a expliqué aux enfants pourquoi la gare de Reims, construite en 1850, était qualifiée de Reims la magnifique. Parce qu'elle a été construite comme un palais, avec des décors plus détaillés et des ornements plus travaillés, les colonnes, les chapiteaux, les corniches. Deux ailes (Paris au sud et Charleville au nord) sont construites de part et d'autres un pavillon central.  _Son architecture était beaucoup plus riche que les gares construites à l'époque_. D'où le nom Reims la magnifique. 

Traces des deux conflits mondiaux

Autre particularité de la façade de la gare de Reims, les stigmates qu'elle a gardés des deux guerres mondiales. L'ensemble de la gare est criblé de balles ou d'éclats d'obus, expliqueHervé Chatriot. Traces de l'histoire volontairement conservées lors de la réfection de la façade.

10 000 intrusions chaque année

Après avoir admiré la gare depuis l'extérieur, c'est au premier étage du pavillon central que les élèves étaient attendus pour être sensibilisés aux risques ferroviaires. Des sessions que mènent une trentaines d'agents dans le Grand Est toute l'année, à destination des publics scolaires. Eric Lage est détaché de ses fonctions au service de reprographie de la SNCF pour pouvoir accueillir les élèves. Il leur remet un livret d'activités "Voyageur et citoyen" dans lequel sont expliqués l'univers du train, le risque électrique, les comportements dangereux aux abords des voix, les bons comportements à adopter dans les gares, sur les quais et dans les trains. 

Exemple d'exercices contenu dans le livret pédagogique
Exemple d'exercices contenu dans le livret pédagogique © Radio France - Nicolas Schmitt

Ils n'ont pas conscience que se promener sur une enceinte ferroviaire est très risqué pour eux. Ils pensaient que le câble électrique au dessus de la voie était seulement alimenté au passage du train.

Ce sont 25 000 volts qui circulent en permanence sur la caténaire. Eric Lage

Eric Lage et les élèves de la classe de l'école de Braine en pleine explication des éléments qui constituent l'environnement d'un train
Eric Lage et les élèves de la classe de l'école de Braine en pleine explication des éléments qui constituent l'environnement d'un train © Radio France - Nicolas Schmitt

La SNCF recense 10 000 intrusions chaque année sur le domaine ferroviaire et un accident tous les 3 jours, de tous type : caténaire, passage à niveau, quai des gares. D’où l’importance de ces actions de préventions qui ont touché plus de 2 millions de scolaires en France depuis 2006.

Mots clés: