Replay du mercredi 27 février 2019

Permis de conduire : tout ce qui a déjà et pourrait encore changer avec Philippe Granerie

- Mis à jour le

"Comment faire baisser le nombre d'accidents et de tués sur la route ?" C'est une question que se pose chaque gouvernement et c'est aussi pour cela que le permis de conduire est très souvent réformé. Mais ces réformes passées, actuelles ou à venir sont-elles toutes efficaces ?

Philippe Granerie, notre expert Sécurité Routière
Philippe Granerie, notre expert Sécurité Routière © Radio France - France Bleu Béarn

Une loi décriée mais pas totalement appliquée

En 2018, une nouvelle loi concernant la sécurité routière est entrée en vigueur. Le moins que l'on puisse dire c'est que ni son annonce ni sa mise en application n'ont fait l'unanimité. C'est elle qui imposait la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires

Entrée en vigueur le 1er juillet dernier, il est évidemment beaucoup trop tôt pour pouvoir estimer voire confirmer son efficacité en matière d'accidentologie. 

Mais il y avait aussi d'autres mesures dans cette loi. Notamment, la mise en place d'éthylotests anti-démarrage à destination des condamnés pour conduite en état d'ivresse. Le coût d'équipement des véhicules de cet outil étant plus important que celui des amendes, très peu ont été installés.

Autre réforme entrée en vigueur dont l'efficacité ne peut encore être avérée : le renforcement des sanctions pour l'utilisation du téléphone portable au volant. Outre la perte d'attention dont vous risquez de faire preuve en utilisant votre smartphone et donc une certaine mise en danger, vous risquez désormais une amende de 135 euros et la perte de 3 points sur votre permis de conduire.

Le 1er janvier 2019 devait aussi entrer en vigueur une autre mesure de la loi 2018 : la possibilité pour les jeunes conducteurs de suivre une formation "post permis" afin de réduire la durée de leur permis probatoire. Mais voilà,  pour suivre ces formations, il faut s'inscrire dans une auto-école "labellisée". Les démarches nécessaires pour les professionnels de l'apprentissage de la conduite afin d'obtenir ce label sont si complexes qu'à ce jour, très peu d'entre eux l'ont obtenu.

Encore des reformes attendues

Pour autant, de nouvelles réformes du permis de conduire sont attendues prochainement

Au début du mois de février, un rapport parlementaire a été remis au Premier ministre afin de répondre à la volonté du gouvernement de rendre le permis moins cher et plus facilement accessibles aux jeunes. Parmi les mesures proposées : 

  • L'augmentation du nombre d'auto-écoles en ligne
  • La possibilité de passer l'examen du permis à l'âge de 17 ans 
  • Celle de pouvoir obtenir gratuitement son permis lors de son passage au service national universel (SNU)  

Des idées qui, selon notre expert, ne seront efficaces ni pour la sécurité routière ni pour rendre financièrement plus accessible l'obtention du permis de conduire.

Mots clés: