La vie en Bleu : experts

Les experts de France Bleu Elsass

Du lundi au vendredi à 9h05

Jean-Pierre Schoettel & Jonathan Wahl
Jean-Pierre Schoettel & Jonathan Wahl © Radio France

Lieutenant Jean-Pierre Schoettel : Le 18 ce n'est pas automatique

Accident, incendie, malaise... Le lieutenant Jean-Pierre Schoettel du SDIS67 nous explique quand appeler le 18 et le 112. 

18 : le numéro des sapeurs-pompiers
Le « 18 » est une ligne d’appel enregistrée avec reconnaissance de l’appelant. Cette ligne est uniquement dédiée aux appels d’urgence : la personne qui appelle doit se trouver face à un besoin de secours avéré ou potentiel.

On appelle les sapeurs-pompiers pour :

  • les incendies, les risques d’explosion, les fuites de gaz, les intoxications ;
  • les accidents de circulation nécessitant des secours à personnes ;
  • les malaises, chutes et accidents sur la voie publique nécessitant des secours à personnes ;
  • les malaises, chutes et accidents à domicile nécessitant des secours à personnes (mission partagée avec le SAMU – 15) ;
  • toutes les opérations nécessitant un savoir-faire particulier : risque chimique et radiologique, sauvetage côtier, secours en milieu périlleux, etc. ;
  • les nids de guêpes ou essaims d’abeilles dans un environnement sensible (crèches, écoles, etc.) ;
  • les opérations consécutives à un événement climatique naturel (tempêtes, inondations, etc.) ;
  • les personnes bloquées dans un ascenseur en panne, nécessitant des actes de secourisme ;
  • la chute d’objets menaçants sur la voie publique (cheminées, tuiles, enseignes, …) ;

Dans chacun des cas cités ci-dessus, les secours apportés sont gratuits.

On n’appelle pas les sapeurs-pompiers pour :

  • les accidents de la circulation présentant uniquement des dégâts matériels. Que faire : établir un constat amiable ou appeler les service de police ou de gendarmerie ;
  • les personnes malades à domicile, sans caractère d’urgence. Que faire : composer le 15 (SAMU) ou appeler son médecin traitant ;
  • les nids d’insectes ne présentant pas de danger immédiat. Que faire : appeler une société privée (consultation des pages jaunes de l’annuaire : rubrique désinfection - désinsectisation). Pour les abeilles, faire appel à un apiculteur (également présents dans les pages jaunes) ;
  • les fuites d’eau entre compteur et robinet. Que faire : appeler un plombier ;
  • les pannes d’ascenseur sans notion de secours à personne. Que faire : appeler le technicien d’astreinte ou la société d’ascenseur ;
  • les ouvertures de portes sans nécessité de secours à personne. Que faire : appeler un serrurier ;
  • les chutes potentielles d’objets dans le domaine privé. Que faire : condamner l’accès et appeler un couvreur ;
  • les animaux errants ou morts. Que faire : appeler la SPA, les services techniques ou les forces de l’ordre.

112 : le numéro d’urgence européen

  • Le 112 est le numéro de téléphone réservé aux appels d’urgence dans l’ensemble de l’Union européenne.
  • Le 112 peut être composé à partir d’un téléphone fixe ou portable, sans crédit, avec n’importe quel opérateur européen.
  • Les téléphones portables étant vendus dans de nombreux pays, les fabricants ont favorisé le 112 : il est en général possible de le composer sans déverrouiller le téléphone.
  • Ce numéro est aussi valable dans les cas d’urgence relevant du 17 (police/gendarmerie), du 15 (SAMU) ou du 18 (sapeurs-pompiers).
  • Lors de la réception d’un appel « 112 », l’opérateur « récepteur » établira une conférence à trois avec le service demandé ou vous transférera le service compétent.
  • Lorsque vous composez le 18 ou le 112, vous êtes mis en relation avec un professionnel de l’alerte qui va déclencher les secours les mieux adaptés en fonction des informations que vous allez lui fournir.
  • Chaque minute compte ! Vos renseignements doivent être le plus précis possible. En tout état de cause, ne raccrochez jamais avant que votre interlocuteur ne vous le dise.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du SDIS 67