Replay du vendredi 23 avril 2021

Lorence Leliévre psychologue spécialiste en parentalité nous alerte de la détresse des plus jeunes

- Mis à jour le

Lorence Lelièvre est psychologue, psychothérapeute, adultes, ados, familles. Elle anime des groupes de soutien à la parentalité et donné des conférences sur la région paloise avec l'association "Naître et Grandir Ensemble".Elle reçoit adultes et enfants à son cabinet à Pau ou à domicile.

Une consultation pour aller mieux !
Une consultation pour aller mieux ! © Getty - fstop 123

Depuis un an et particulièrement depuis le mois de janvier 2021 Lorence Lelievre psychologue constate une forte augmentation des demandes de rendez-vous en cette période de pandémie. Beaucoup de jeunes entre 16 et 25 ans viennent consulter pour la première fois. Décider de prendre rendez-vous c'est déjà avoir conscience que l'on ne va pas bien et c'est déjà un pas. Plus de relations, impossibilité de continuer son choix de vie tant pour les études que pour les autres projets à un âge ou tout est possible c'est très difficile. Sans parler des difficultés financières et de l'isolement forcé.

Parler avec une personne hors cercle familial et amical est très bénéfique pour y voir plus clair.

Certains symptômes de mal être étaient déjà présents, ils remontent à la surface avec la situation sanitaire et ses contraintes. Le premier confinement a permis à certaines familles de resserrer les liens et pour les parents une occasion de mieux connaitre leurs enfants et parfois découvrir leurs problèmes. Le déséquilibre est fort aujourd'hui pour les adultes mais aussi pour les plus jeunes. Anxiété, troubles du sommeil, manque d'appétit, manque d'intérêt, tristesse et la liste n'est pas exhaustive, tous ses symptômes doivent être pris en compte et ne sont pas anodins quelque soit l'âge des patients. Consulter un psychologue est important pour se sentir mieux et pour avancer Pour être rembourser le dispositif gouvernemental n'est pas très clair nous dit Lorence Lelièvre. Certaines mutuelles remboursaient déjà il faut se renseigner également à la CPAM. On peut aussi consulter gratuitement dans les CMP qui sont débordés.