Replay du lundi 27 janvier 2020

La qualité de l'air de votre logement

- Mis à jour le
Qu'en est-il de l'air que vous respirez chez vous ?
Qu'en est-il de l'air que vous respirez chez vous ? © Getty

Avec Anne Cluzeau, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur au CHU de Grenoble.

Nous passons en moyenne 80% de notre temps dans espaces clos. 

Nous nous préoccupons tous de la qualité de l'air que nous respirons. Nous sommes régulièrement soumis à à des pics de pollution. Les contrôles sont permanents, les informations sont relayées, pourtant :

l'air de nos intérieurs est souvent plus pollué que l'air extérieur.

Même s'il n'existe pas de solution idéale, nous pouvons par des gestes simples et des actes concrets améliorer la qualité de note air intérieur.

À faire : 

  • Aérez au moins 5 minutes, 2 fois par jours, en créant un courant d'air et si possible en dehors des heures de pointe de circulation automobile, et même si vous disposez d'une VMC récente.

À éviter : 

  • Les produits d'entretien ménager avec un parfum de synthèse. (citron, pin des Landes...). Préférez plutôt le bon vieux savon noir, le savon de Marseille et le bicarbonate de soude. 

À bannir : 

  • Les produits de beauté et d'hygiène en spray. Choisissez plutôt leurs équivalents sans spray avec des composants les plus sains possible.
  • Les parfums d'intérieur : Ils ne sont pas indispensables et polluent votre air inutilement.
  • Les produits de bricolage qui comportent sur leur étiquette un logo orange avec une flamme noir. Ils sont inflammables, donc volatiles et toxiques.
Mots clés: