Replay du mardi 22 juin 2021

Don d'organes : Comment le corps du donneur est-il rendu à la famille ?

- Mis à jour le

Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe en ce mardi 22 juin.

Chaque année en France, 500 personnes meurent faute de greffes d'organes
Chaque année en France, 500 personnes meurent faute de greffes d'organes

En France, 500 personnes meurent chaque année faute de greffes d'organes

Malgré les 5 700 greffes d'organes par an en France, on manque encore de donneurs. Chaque année, ce sont 500 personnes qui meurent faute de greffes d'organes. D'où l'importance de cette journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe avec nos experts : l'infirmière Karine Doc et le Dr Frédéric Ethuin,anesthésiste-réanimateur et responsable de la Coordination Hospitalière des Prélèvements d'Organes et de Tissus au CHU de Caen.

Quels organes ?

Poumons, foie, pancréas, cœur, reins, intestins mais aussi les tissus : cornée, peau, valves du cœur, veines et artères, tendons, os, ligaments. En le précisant à vos proches ou en l'expliquant sur un document écrit, il est tout à fait possible de préciser quels organes vous souhaiter donner ou non.

Comment le corps du donneur est-il rendu à la famille ?

Le prélèvement des organes et/ou des tissus s'effectue dans un bloc opératoire selon les mêmes exigences que pour une personne en vie.   Après l’opération, le corps est habillé et rendu à la famille, qui peut réaliser les obsèques selon les souhaits du défunt. Tout est anonyme : la famille ne pourra pas connaître l'identité du receveur, et vice-versa. Par ailleurs, aucun frais n’est demandé à la famille du défunt pour l'opération au bloc opératoire.

Plus d'infos sur dondorganes.fr

Mots clés: