Replay du mardi 25 mai 2021

"Vers la bataille" un premier film surprenant et émouvant

Mercredi sort au cinéma "Vers la bataille" un film coup de coeur pour Robin Grimaldi

Malik Zidi joue le rôle de Louis un photographe de guerre dans les années 1860
Malik Zidi joue le rôle de Louis un photographe de guerre dans les années 1860 © Getty

C'est un premier film assez ambitieux d’un réalisateur qui s’appelle Aurélien Vernhes-Lermusiaux.
Nous somme un peu après 1860 , à ce moment la France mène une guerre coloniale contre le Mexique .
Dans « vers la bataille » on suit le personnage de Louis,  un photographe , qui voyage au Mexique pour faire des photos de cette guerre pour le compte de l’armée Française… Le souci c’est qu’il a pas un super sens de l’orientation ni du timing et qu’il arrive toujours après les batailles. Il est incapable de trouver un seul combat et donc de prendre une seule photo du conflit. En revanche, il va rencontrer Pinto, un paysan mexicain.
Petit à petit, leurs destins vont se lier, une amitié va naitre et grâce à ce lien, on va comprendre ce qui pousse inconsciemment Louis à avoir quitté la sécurité de son foyer et de sa femme qui l’aime , pour aller risquer sa vie dans un pays en guerre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'avis de Robin Grimaldi

D’abord une petite mise en garde, c’est un film très contemplatif. C’est à dire qu’il y a des scènes souvent longues, sans dialogues ou très peu … Mais avec de très jolies images, que ce soient les paysages, les costumes, chaque plan est visuellement très bien pensé. Malgré ça, le film raconte évidemment une histoire. On vous parle de la guerre, mais comme Louis vous la verrez très peu, parce que ce n'est pas ça le centre de l’histoire . Au centre de l’histoire il y a cette amitié avec Pinto. Louis le photographe français n’a rien à voir avec lui, et tous les 2 vont apprendre l’un de l’autre et Louis va en apprendre beaucoup sur lui-même.
Ce film est aussi passionnant parce qu’on voit aussi les prémices du métier de reporter de guerre. Vous imaginez bien qu’en 1860, faire des photos de conflits c’était pas comme aujourd’hui. L’appareil photo est immense, il est sur un trépied, a besoin de beaucoup de lumière et d’un long temps d’exposition. C’est fascinant de voir Louis au travail tout au long du film et puis de soulever certaines questions morales qui vont avec.

Vers la Bataille c'est un film intelligent, beau et émouvant. Une petite pépite dans vos salles ce mercredi.

Mots clés: