Replay du vendredi 28 mai 2021

Un pervers narcissique ... Voilà le vrai méchant de "dans les angles morts"

On termine la semaine sur Netflix, avec un film d’horreur qui n’est pas vraiment un film d’horreur ...

Amanda Seyfried joue le rôle princoipal de ce film d'horreur qui cache bien son jeu
Amanda Seyfried joue le rôle princoipal de ce film d'horreur qui cache bien son jeu © Getty

Ben oui c’est bizarre hein ? Le film s’appelle « dans les angles morts » et il fait partie des films qui sortent cette année exclusivement sur la plateforme.
Pourquoi c’est un film d’horreur qui n’en est pas un ? Voici l’histoire : Imaginez un couple fraichement marié , ils sont jeunes, ils sont beaux, lui il est prof d’histoire de l’art, elle est peintre, elle restaure des fresques. Ils quittent New York pour aller vivre dans la campagne de l’Hudson, parce que monsieur vient d’avoir un poste très prestigieux. Sa femme est pas hyper motivée à la base, mais elle le suit avec leur fille. Ils s’installent dans une vieille maison… Vous voyez venir la suite : la maison va se révéler inquiétante, comme hantée, apparition de fantômes, hallucinations, événements surnaturels qui vont aussi tourmenter leur petite fille , alors Catherine, la femme -jouée par Amanda Seyfried- va enquêter sur ces phénomènes, auquel son mari ne croit pas du tout évidemment. On dirait quand même beaucoup un film d’horreur qu’on a déjà vu 1000 fois ! Et pourtant le film ne se sert de cet aspect surnaturel qu’en toile de fond. Le vrai fond de l’histoire, c’est la masculinité toxique. George, le mari est en réalité un pervers narcissique , et ce que raconte le film c’est la descente aux enfers de ce couple, et où finalement les fantômes ne sont là que pour exprimer la violence morale que fait subir le mari à sa femme. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'avis de Robin Grimaldi

Encore une fois c’est un film adapté d’un roman à succès, cette fois c’est de l’autrice Elizabeth Brundage.
« Dans les angles morts » est un film qui dure plus de 2H00 et je trouvais important de vous dire que ça n’était pas un vrai film d’horreur parce qu’à la bande annonce vous pourriez le croire et si vous voulez avoir peur, alors vous serez déçus. Mais si vous voulez un film riche avec une très belle image ce qui ne gâche rien , des acteurs exceptionnels, pour raconter un drame finalement très ancré dans la réalité, alors vous serez ravis avec ce film. Plus on avance et plus finalement ces fantômes ne nous font pas peur, en revanche on voit bien la dureté des violences conjugales qu’elles soient physiques ou morales. C’est George le vrai méchant du film : cruel , immoral, il mène son mariage à la dérive et son entourage en enfer. Vous allez détester ce pervers narcissique dans toute sa splendeur, et en amenant des éléments surnaturels à une situations finalement tristement banale, les réalisateurs du film , lui donnent une dimension mystique de malédiction… C’est un film qui devrait vous faire réfléchir et vous rester dans la tête quelques jours. 

Mots clés: