Replay du mardi 25 février 2020

Est ce que le vélo prend trop de place dans la campagne des municipales?

- Mis à jour le

Les jouteurs : Grégory Grousset et Pierre Vinot

les jouteurs de l'info
les jouteurs de l'info © Getty

Si l'on prend l'exemple de Montpellier, la plupart des candidats font des propositions fortes pour séduire les cyclistes : parkings sécurisés, multiplication des pistes cyclables avec des parcours continus, délimitation de ces pistes en dur, coup de pouce pour l'achat d'un vélo électrique, etc, etc... alors qu'aujourd'hui ils sont seulement 6% à se déplacer à vélo à Montpellier selon l'Insee.

Alors on peut se demander si les demandes des associations pro-vélo ne sont pas disproportionnée au regard du nombre d'usagers. D'un autre côté, on sait aussi que le vélo, c'est bon pour la santé et bon pour l'environnement. Quand on peut en faire en toute sécurité. Et pour le moment, Montpellier est très loin du podium dans le baromètre des villes cyclables fait par la Fédération usagers de bicyclette.

Mots clés: