Replay du mercredi 23 juin 2021

Les bleus doivent-ils porter ce soir un brassard arc-en-ciel pour exprimer leur refus de l'homophobie ?

- Mis à jour le

Les Jouteurs de l'Info: Pierre Vinot, ancien DRH et ancien directeur de l'école Sup de Co de Montpellier (Fabrègues) et Wayne Bodkin, psychothérapeute (Montpellier)

Pierre Vinot et Wayne Bodkin
Pierre Vinot et Wayne Bodkin © Radio France - Guillaume Roulland

La politique, le militantisme, ont-ils leur place dans un stade de football ou tout autre enceinte sportive ?

Des voix s’élèvent depuis hier pour demander que les joueurs de football dénoncent, à l’occasion de l’Euro, une loi hongroise interdisant « la promotion de l’homoséxualité ». Loi qualifiée d’homophobe.

Antoine Griezman l’a fait hier. A sa manière. Mais l’UEFA a interdit que le stade de Munich, qui va accueillir ce soir le match Allemagne/Hongrie, soit aux couleurs de l’arc-en-ciel, les couleurs de la communauté LGBT.

Du coup, la ville illuminera ses autres monuments.

Mais les joueurs de l’équipe de France seraient-ils bien inspirés de faire un geste eux aussi. De porter un brassard arc-en-ciel par exemple, comme d’autres joueurs internationaux l’ont déjà arboré.

C’est notre question du jour. Vous répondez OUI, mais à 54% seulement.

Et les Jouteurs ?

Mots clés: