Les jouteurs de l'info

Du lundi au vendredi à 8h10

les jouteurs de l'info
les jouteurs de l'info © Getty

Faut-il rapatrier et juger en France les jihadistes détenus en Irak et en Syrie ?

Diffusion du mercredi 15 janvier 2020 Durée : 6min

La question du retour revient au devant de l'actualité. La France pourrait finalement en rapatrier près de 500 en provenance d'Irak et en Syrie. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a entrouvert cette solution ce week-end dans le quotidien Libération.

"On imaginait  mettre en place avec d’autres Etats européens un tribunal mixte en Irak pour juger les jihadistes étrangers que leurs pays ne veulent pas reprendre, notamment français mais la donne a changé" explique la ministre. "L’Irak est  devenu un théâtre de l’affrontement entre l’Iran et les Etats-Unis. S'il n’est plus possible de les juger sur place, je ne vois pas d’autre solution que de les rapatrier". 

Même s'ils étaient jugés en Irak, "on ne pourrait pas les surveiller" à leur sortie de détention ajoute le coordonnateur des juges antiterroristes  David De Pas qui plaide aussi pour un retour. Problème, le rapatriement des djihadistes est très impopulaire chez les Français. 

On en débat ce matin avec Sophie Mazas  avocate présidente de la ligue des droits de l'homme de l’Hérault  et Pierre Guiraud gardien de nuit dans un établissement d'accueil pour enfants à Lodève.