Replay du lundi 28 septembre 2020

Les meilleurs moments de France Bleu Matin

- Mis à jour le

Le Paris-Roubaix menacé, des insouciants qui oublient le masque et le RC Lens qui revient avec le point du match nul. C'est dans l'actu ce matin.

Micro France Bleu
Micro France Bleu © Radio France - France Bleu

Voici l'essentiel de France Bleu Matin de ce lundi 28 septembre

Le préfet du Nord était notre invité à 8 heures moins le quart.  Michel Lalande rappelle que l'épidémie de coronavirus est encore contrôlable à condition de respecter les gestes barrières et le port du masque. Le virus circule activement et les mesures de restriction doivent s'appliquer quitte à annuler certains événements.  Michel Lalande s'exprimait sur la tenue de la course cycliste Paris-Roubaix le mois prochain.

Le préfet du Nord a insisté ce matin sur la nécessité de porter le masque.  Beaucoup ne le portent pas, sciemment ou par étourderie.  On vous demandait ce matin votre avis sur cette question. Fabrice nous appelait de Lille. Pour lui, pas question de laisser tomber le masque.

C'est une première dans le département du Nord. Dans le cambrésis, les gendarmes ont désormais un groupement consacré à la lutte contre les violences intrafamiliales. Elles représentent plus de 15% de leurs interventions et des procédures judiciaires. 12 militaires composent ce groupe. Ils sont tous volontaires et cela fait toute la différence indique Loïc Loupret, commandant de la compagnie de Cambrai.

C'est une plongée rare dans la vie d'une aciérie que France Bleu Nord vous proposait ce matin. A la découverte du monde des métallos. Rafaela Biry Vicente a visité l'usine LME de Trith-Saint-Léger dans le valenciennois.  Ses 506 salariés produisent chaque année 500.000 tonnes de produits vendus dans toute l'Europe.

Les footballeurs lensois rentrent de Nîmes avec le point de la frustration. Pour le compte de la 5ème journée du championnat de Ligue 1, les Sang et Or ont fait match nul face aux crocodiles nîmois.  1 partout après le but de Ganago et l'égalisation nîmoise à la 87ème minute. Sylvain Charley a recueilli la réaction  de Franck Haise, l'entraineur lensois.

Mots clés: