Replay du jeudi 27 mai 2021

Les mots d'oc : Castanet-Tolosan (31)

Sur France Bleu Occitanie, on vous emmène à 13 km au Sud-Est de Toulouse. Nous sommes sur la D813 entre Ramonville Saint Agne et Pompertuzat. Dans les Mots d'Oc, on vous souhaite la bienvenue à Castanet Tolosan …

Mairie Castanet Tolosan (31) vue du parc
Mairie Castanet Tolosan (31) vue du parc © Radio France - Sylvain LECAS

Castanet-Tolosan qui vient de l'occitan Castanet Tolosan. Alavetz segon vosautres, qu'es aquò l'origina del nom Castanet ? Et bien vous pouvez faire un lien entre ce toponyme et le nom d'un arbre: de quel arbre s'agit-il ? Responsa, aquel arbre, aquò's lo castanhièr / cet arbre, c'est le châtaigner. Par conséquent, un castanet, c'est une châtaigneraie, un espace planté de châtaignés. En occitan, vous pouvez dire également lo castanhet, tanben la castaneda, la castanhera o encara la castanhal. 

En tout cas, le châtaigner est un arbre autrefois très présent à Castanet Tolosan: 

Çò segur brave mond / ce qui est sûr, c'est que ce toponyme est très ancien. Avètz dins la correspondéncia d'Amfós de Peitieus lo nom Castaneto ja atestat en 1268 / le nom Castaneto est cité dans une correspondance d'Alphonse de Poitiers en 1268. Castaneto devient après Castanet. Tolosan o Tolosan en lenga nòstra signifie toulousain (vous pouvez entendre également tolzan). Pendent très longtemps, le nom officiel va rester Castanet. Il faut attendre 1919 pour que l'appellation Tolosan soit  rajoutée au nom Castanet. 

Question: qu'es aquò una calandreta ? 

C'est une école occitane ! La calandreta signifie l'alouette (se pòt dire tanben l'alauseta). La Calandreta de Castanet Tolosa existís dempuèi 25 ans / la Calandreta de Castanet existe depuis  25 ans. Cette école est sous contrat avec l'Éducation Nationale et se situe 2 avenue Salvador Allende. Avètz mai de 13000 estatjants a Castanet Tolosan / plus de 13000 habitants à Castanet- Tolosan. Fin finala, disèm adieu-siatz à tous les Castanéens et toutes les Castanéennes qui nous écoutent sur 90,5 / 91,8

Mots clés: