Replay du mercredi 24 mars 2021

Les mots d'Oc : Toulouse le Mirail

- Mis à jour le

Dans votre rendez-vous en occitan et en français des Mots d'Oc, on vous propose de découvrir un quartier du Sud-Ouest de Toulouse. Avec Géraud Delbès, notre spécialiste occitan on est entre Lafourguette et Lardenne. Bienvenue au Mirail …

Château de Toulouse Le Mirail
Château de Toulouse Le Mirail - BastienM • Public domain

Mirail qui est un mot occitan, Miralh. La prononciation n'est pas très différente: le R de Miralh est légèrement roulé, puisqu'il se trouve entre 2 voyelles. Miralh es una prononciacion gascona. En effet, ce quartier se trouve rive gauche de la Garonne où historiquement, on parle l'occitan gascon. Rive droite, Miralh se prononce Miralh, dans les parlers les languedociens. Ten, coma per exemple, amb Castèlnòu de Montmiralh / comme par exemple, avec Castelnau de Montmiral, un magnifique village du Tarn.

Mais que signifie Mirail ?

E òc brave mond, que vòl dire ? Le Mirail, c'est le miroir. D'ailleurs, si vous avez l'habitude d'emprunter la ligne A du métro, certainement que vous avez déjà remarqué ce dispositif mis à disposition des personnes malentendantes. Une signalétique existe pour elles ainsi que pour tous les usagers du métro Tisséo. Alavetz, a l'estacion Miralh Universitat, podètz véser un miralh / à la station Mirail Université, vous pouvoir un miroir / un miralh, c'est le visuel d'identification utilisé par Tisséo.

Mas i a tanben una autra significacion ?

E òc brave mond, lo Miralh es tanben a l'origina un endreit per mirar / et oui, le nom Mirail vient également du verbe occitan Mirar: mirar, que vòl dire ? Mirar, cela veut dire ''regarder'', ''observer''. Ce toponyme est fréquent dans toute la Grande Occitanie: le Mirail, c'est aussi le lieu où l'on a une belle vue. C'est au départ, un endroit où on peut observer de loin. E cric e crac, aquí per l'origina del nom d'aquel quartièr de Tolosa: ce matin sur France Bleu Occitanie, disèm adieu-siatz à tous les habitants du Mirail: bona jornada !

Mots clés: