Replay du jeudi 12 novembre 2020

Toulouse: quartier La Salade

- Mis à jour le

Nous ne racontons jamais de salades. Pourtant, ce matin, dans votre chronique des Mots d’Oc, nous allons vous parler d’un quartier toulousain qu’il s’appelle La Salade. On est au nord de la ville Rose ?

Salades au Jardin de la Salade à Toulouse
Salades au Jardin de la Salade à Toulouse © Radio France - Gwendoline Klein

Es aquò, Silvan. On est précisément entre les Minimes et le quartier la Vache / la Vaca. La Salada, un quartièr que i aviá fòrça ortalans un còp èra / la Salade, c’est ancien quartier maraîcher de Toulouse. Pourtant, ce nom n'a rien avoir mais alors rien à voir du tout avec la salade, le légume (que disètz l'ensalada en lenga nòstra). La Salade est un mot occitan. Alavetz, alara, la salada: qu'es aquò ? La salada, c'est un instrument de torture. La salada, c'est le nom des fourches patibulaires. 

C'est à dire: ça ressemble à quoi des fourches patibulaires ? 

Et bien ça ressemble à une structure (constituée de deux colonnes de pierres ou plus sur lesquelles repose une traverse de bois horizontale), structure destinée à exposer les cadavres des condamnés à mort. Bref, ces fourches patibulaires deviennent des sortes de ''dépositoires'' de plein air / de saladas (‘‘des salées’’ entres guillemets, des saumures), pour les corps des suppliciés. Je vous laisse imaginer l'odeur. I aviá pas que los corbasses que se congostavan autrescòps / autrefois, seuls les corbeaux ne sont pas dégoûtes par cette odeur pestilentielle. Et ils en font même de sacrés repas, dit-on … 

Bon déjeuner à tous ! A quel moment on supprime ses horribles ''salades'' ? 

Un pauc avant la Revolucion, plus exactement le 15 janvier 1787. E puèi cal dire qu'aviatz d'autras Saladas endacòm mai a Tolosa / sachez que vous avez 3 autres Salades à Toulouse à ce moment là: vous avez celles des Minimes, celle de Saint-Agne et celle de Montaudran, beaucoup moins connue. Fin finala brave monde, désormais vous savez que le quartier toulousain de la Salade perpétue une toute autre image que la bucolique évocation de la cueillette des pissenlits, de la batavia ou encore de la mâche. 

Mots clés: