Toutes les émissions

Les mots d'oc

Du lundi au vendredi à 7h40 et 8h55

Lycée Fermat à Toulouse
Lycée Fermat à Toulouse © Radio France - Alban Forlot

la rentrée en occitan

Diffusion du lundi 4 septembre 2017 Durée : 1min

C'est la rentrée scolaire et ce matin dans votre rendez-vous en occitan des Mots d'Oc, on vous propose de faire la rentrée en occitan.

Est-ce qu'il y a des écoles qui enseignent en occitan ?

Òc-ben Alban, oui, c'est le cas ! Avètz d'escòlas de l'Educacion Nacionala, des sections bilingues français-occitan. C'est le cas par exemple à Saint Lys. A Tolosa tanben, l'occitan est enseigné à l'école Bayard Matabiau. Tout comme à l'école Polygone Pèire Godolin du côté de la Patte d'Oie ou encore au groupe scolaire Bonhoure-La Gloire. Dans toutes ces écoles, 50 % de la matèrias son ensenhadas en occitan e çò autre en francés / 50 % des matières sont enseignées en occitan et le reste en français.

Il y aussi d'autres écoles avec les Calandrettes ?

Las Calandretas, ce sont des écoles associatives laïques où l'enseignement se fait en occitan mais pas seulement. D'autres langues sont introduites durant l’enseignement : bien-entendu, vous avez le français, mais aussi une autre langue romane / una lenga romanica es ensenhada coma per exemple lo castilhan. Plus une ouverture cap à l'anglais. Ce qui fait que les petits calandrons à la fin du CM2 connaissent 2 à 3 langues. Et contrairement aux idées reçues, ils maîtrisent bien le français ! Avètz tanben de collègis Calandreta. Avec le Collège Calandreta installé à Jolimont.

L'occitan n'a pas toujours été enseigné à l'école ?

Non Alban et c'est même tout le contraire ! A la fin du XIXe siècle, les lois de Jules Ferry rendent l'instruction obligatoire. L'occitan est à ce moment là, la langue majoritaire dans la grande Occitanie (surtout dans les campagnes !). Pourtant, los regents / les instituteurs doivent punir les enfants qui parlent occitan en classe. Pecaire / hélas, cette stigmatisation finit par persuader les occitanophones que leur langue est un ''patois''. Es un fait desbrembat / c'est un fait oublié mais pourtant bien réel et qui appartient bien à l'histoire de cette France parfois idéalisé voire fantasmé.