Toutes les émissions

Les mots d'oc

Du lundi au vendredi à 7h40 et 8h55

Canal du Midi
Canal du Midi © Getty

les demoiselles (Toulouse)

Diffusion du lundi 27 novembre 2017 Durée : 2min

Dans votre rendez-vous en occitan, on vous emmène à la découverte d'un quartier toulousain entre la Côte Pavée et Rangueil. Dans les Mots d'Oc, soyez les bienvenus au Pont des Demoiselles …

Qui sont ces demoiselles ?

Et bien personne ne sait vraiment. Se dison fòrça causas a propaus d'aquelas domaisèlas / beaucoup de choses se disent à propos des ces fameuses demoiselles. Çò primièr / tout d'abord, lors de la construction du canal du Midi, on dit que Pierre Paul Riquet, donne rendez-vous au Pont des Demoiselles pour payer les ouvriers du canal. E alavetz brave mond, que fasián apuèi ? / que font les ouvriers ensuite ? Et bien-disant qu'avec cet argent, ils vont rencontrer des Demoiselles. Je ne vous fais pas de dessein. E vertat es qu'un còp èra / et c'est vrai qu'autrefois, certains l'appellent lo Pont de las Putas …

Une autre origine plus poétique à propos des Demoiselles ?

Òc-ben, es quicòm de mai polit / oui beaucoup plus joli: qu'es aquò una domaisèla ? Oui, c'est une demoiselle mais c'est aussi en occitan une libellule. Avètz lo canal de segur / bien-entendu, il y a le canal, ce qui peut expliquer la présence de ces libellules. Jadis, vous avez aussi beaucoup de mares / de clòts, de pesquièrs. E los dròlles d'aquel temps venián per prene aquelas domaisèlas / et les pichons de l'époque se rendent au Pont des Demoiselles pour attraper ces libellules.

Enfin autre hypothèse sur l'origine du nom des Demoiselles ?

Avec la Guerre des Demoiselles, du nom de cette rébellion paysanne en Ariège de 1829 à 1832. La nuit, des paysans se déguisent en femme pour attaquer les grands propriétaires. E aquí tanben / et là aussi, on raconte que des ''Demoiselles'' entre guillemets arrivent à Toulouse au Pont des Demoiselles. Ils sont accueillis par la garde à cheval qui les conduit à la préfecture. Mas i a quicòm que truca / mais problème, cette anecdote est attesté en 1842. Alors que la rébellion des Demoiselles prend fin en 1832.