Toutes les émissions

Les mots d'oc

Du lundi au vendredi à 7h40 et 8h55

cathédrale Saint-Etienne à Toulouse
cathédrale Saint-Etienne à Toulouse © Getty

lune

Diffusion du lundi 28 mai 2018 Durée : 2min

Vous êtes encore dans la lune ? Vous n’êtes pas bien réveillés ? En tout cas, nous dans les Mots d’Oc ce matin sur France Bleu Occitanie, on vous parle de la lune en occitan. Comment dîtes-vous la lune ?

Disètz la luna L-U-N-A. Si vous enlevez le N dans le mot luna et bien vous obtenez lua L-U-A. La lua, c’est l’autre mot en occitan pour parler de la lune. Pour vous notamment qui écoutez France Bleu Occitanie du côté de Saint Gaudens dans le Comminges, ou pour vous ausi qui êtes à Auch dans le Gers et en Gascogne toulousaine, disètz la lua. Avètz lo clar de luna, en français le clair de lune. Avètz tanben lo tresluc. Alavetz, alara : qu’es aquò lo tresluc ? Lo tresluc en occitan, c’est la pleine lune. Vous avez également la pleine lune que vous dîtes la luna plena.

En occitan, on inverse l’adjectif et le nom ?

E òc mainat ! En gros, la pleine lune en français devient ‘’la lune pleine’’ en occitan, donc la luna plena. Tot parièr quand disètz la luna novèla mentre que disètz en francés la nouvelle lune, alors qu’en occitan c’est ‘’la lune nouvelle’’ / la luna novèla. Aujourd'hui, c’est lundi et ça tombe bien puisque luna que torna un diluns, d’una sanha fa un suc e, se torna un dimars, d’un suc, ne fa una mar. Vous avez suivi ? Normal, vous étiez dans la lune. Allez, je répète : Luna que torna un diluns, d’una sanha fa un suc / lune qui prend son nouveau quartier un lundi, d’un marécage en fait un suc.

Un suc, c’est à dire ?

Un suc,comme le suc des plantes, c’est un petit liquide. Et écoutez la suite de l’expression. E se la luna torna un dimars, d’un suc, ne fa una mar / et si c’est le mardi, elle en fait une mer. Enfin, une célèbre expression sur la lune du mercredi : luna mercruda e femna barbuda, de cent ans ne caldriá pas una. Ce qui veut dire : lune qui revient un mercredi et femme barbue, en cent ans il n’en faudrait pas une.