Replay du mercredi 23 septembre 2020

Automne... Mais pourquoi un M ?

Ce mercredi 23 septembre, mathématiquement avec l’équinoxe de 15h30 précisément, nous quittons l’été et passons en automne.

Automne... mais pourquoi un M ?
Automne... mais pourquoi un M ? © Getty - Jacobs Stock Photography Ltd

Le Festival d’automne à Paris a été créé en 1972, pour accompagner les artistes en les produisant et en diffusant leurs œuvres pour les faire découvrir. Et ce sont des artistes de diverses disciplines, théâtre, musique, danse, cinéma, etc.  

Chaque année ce sont plus de 40 lieux partenaires qui y sont associés, par exemple l’Odéon-Théâtre de l’Europe, le théâtre de Chelles, de Gennevilliers, le Cent-Quatre, etc. Et c’est donc toujours au moment où arrive automne… 

Automne, un mot compliqué avec son m 

Alors précisons d’abord que le début et la fin de l’automne sont déterminés par l’équinoxe qui en latin désigne l’instant où le jour égale la nuit, du latin equi, qui veut dire égal, et nox, la nuit. C’est le moment où le soleil passant par l’équateur est à égale distance de chaque pôle.  

Quant au mot automne attesté en 1231, il vient du latin automnus, une divinité, issue peut-être du verbe latin augeo, augmenter, comme si l’automne était la dernière saison enrichie.  

La présence du m vient donc de cet automnus, qui très vite ne s’est pas prononcé, au point qu’au XVIIe on l’orthographiait tantôt avec deux n tantôt avec un m suivi d’un n. Parfois dans nos dictionnaires automne est synonyme d’année : Claude a 60 automnes. Mais non, si Claude est une femme, elle a 60 printemps ! Automne et printemps ont alors le même sens mais pas le même charme. Bon c’est toujours mieux que 60 hivers… 

Mots clés:
  • Livres