Replay du vendredi 15 janvier 2021

Les mots de l'actu : Ca y est, c'est le weekend !

Eh bien, voilà la fin de la semaine, le week-end approche, avec toutes nos émissions sur France Bleu, et par exemple Le week-end est à vous, avec Ségolène Aluni

Ca y est, c'est le weekend !
Ca y est, c'est le weekend ! © Getty

C’est ce mot week-end, que vous avez voulu expliquer, Jean…

Eh bien oui, c’est une très belle émission, dans laquelle d’ailleurs j’ai parlé de l’anglais. 

Et de votre livre, Jean, "La Story de la langue française". 

J’y raconte en effet l’histoire des deux langues avec leurs amours parfois délicieuses, parfois agaçantes... Et donc week-end est un mot anglais dont tout le monde sait qu’il signifie en anglais, the end, la fin of the week, de la semaine. Et on peut dire sans hésiter que c’est désormais un mot français indétrônable d’origine anglaise. Pourtant quand il est apparu en faisant rapidement souche, que de critiques il a reçues ! 

Jean, quand ce mot est-il entré en français ?  

On date sa première attestation en 1906. Curieusement, Étiemble qui pourfendait les mots anglais en 1964, dans Parlez-vous franglais ?- mot qu’il avait lancé- n’est pas trop sévère. « Voilà précisément un mot, écrit-il, dont on peut dire qu’il nous a apporté une notion nouvelle » avec, précise-t-il, « cette habitude anglaise d’achever la semaine de travail dans la journée du samedi et d’aller se mettre au vert du samedi midi au dimanche soir », habitude évidemment vite promue. Ce serait une des raisons qui fait que ce mot fut vite adopté. Mais sa prononciation ne fut pas uniforme tout de suite, ma grand-mère, qui n’avait pas appris l’anglais mais lisait le journal, disait le vicande, ce qui m’amusait. En fait, il y eut des traductions qui ne furent pas très réussies entre autres le samanche, contraction de samedi-dimanche, et la finmaine, contraction de fin de semaine. Avouons-le, c’était assez ridicule. Quant aux québécois, ils trouvaient prétentieux week-end et disaient donc fin de semaine. Pour nous c’est trop tard, cela étant, ma grand-mère me demandant ce que je faisais dans le vicande, me manque ! Mais bon… Belmondo dans Le vicande à Zuydcoote, il y a mieux. Alors vive Le week-end est à vous…  

Mots clés:
  • Livres