Replay du mardi 8 juin 2021

Le mot du jour : canal

En partant du bassin de la Villette à Paris, on peut partir sur le canal de l’Ourcq et remonter jusqu’à Silly-la-Poterie, dans l’Aisne, et toute la partie située en Île-de-France est un très joi lieu de promenade le long du canal. Et depuis le 3 mai dernier, les croisières reprennent !

Canal de l'Ourcq
Canal de l'Ourcq © Getty

Vous nous en dites davantage, Jean, sur l’Ourcq et sur ce mot : canal.

Volontiers, l’Ourcq, c’est d’abord une rivière qui prend sa source effectivement dans l’Aisne et qui rejoint la Marne en amont de Meaux. D’où vient ce mot : ourcq ? Sans doute du gaulois aturicos, désignant une petite rivière, abrégée en uricos puis de manière plus brève encore en ourcq, les lettres c et q n’étant là que pour bien marquer, à la mode de naguère, que le c se prononce, comme dans Villeneuve d’Ascq. Il fallut attendre 1802 pour qu’on construisit un canal qui dévia une partie de l’eau vers la Seine, aboutissant au Bassin de La Villette alimentant Paris en eau. Et en amont du Bassin, sont donc organisées de bien belles balades, à vélo entre autres.

Et je crois, Jean, que des croisières sont mêmes possibles en embarquant son vélo… 

En effet et c’est d’ailleurs l’occasion de découvrir la navigation fluviale ancestrale, tractée par un cheval de trait pour rejoindre l’écluse de Sevran, en ayant bénéficié auparavant du Parc forestier de la Poudrerie, pas moins de 137 hectares. Le mot canal est issu du latin canalis, lui-même venu du latin cana désignant un roseau. L’idée du tuyau se retrouva d’abord dans les conduits, les canaux d’un aqueduc, d’une fontaine, puis attesté en 1538, vint le cours d’eau artificiel, navigable creusé ou aménagé, avec donc des bateaux plats. Sur l’Ourcq on les nomma flûtes, longues de 25 m environ, larges de 2 m 70 et pas plus de 80 cm d’enfoncement. Elles pouvaient transporter 50 à 80 tonnes de bois, de sable et de plâtre, mais aussi des céréales Et sans doute quelques-unes des céréales transportées par ces flûtes, devenant farine à Pantin, finissaient en flûtes de pain chez le Boulanger. En descendant d’une flûte, faire un pique-nique d’une tranche de jambon lovée dans une flute, c’est le bonheur !

Mots clés:
  • Livres