Replay du jeudi 21 janvier 2021

Le mot du jour : Les Nuits de la lecture

À partir d’aujourd’hui le 21 jusqu’au 24 janvier, ce sont les « Nuits de la lecture » dont c’est la 5e édition avec un programme « Relire le monde ».

Une tisane, un livre et au lit !
Une tisane, un livre et au lit ! © Getty

Et « lire » et « relire » ce sont les mots que vous avez choisi de nous présenter, Jean.

Un beau programme « Relire le monde » ! C’est que la lecture passe par une sorte d’acte sans cesse croissant, on lit puis on se met à relire le préfixe re, pouvant dire y retourner, le monde des livres étant infini, mais aussi approfondir, en reprenant ce qu’on vient de lire, dans une deuxième lecture. Combien sommes-nous à avoir parfois relu deux ou trois fois un roman, à quelques années d’intervalle ? Ce fut le cas pour moi avec De la terre à la lune, de Jules Verne ou Ça 1, Ça 2 et Ça 3 de Stephen King. De fait, le verbe relire ne date pas d’hier, puisqu’on atteste de sa présence dans notre langue française au XIIe siècle. Et on ne s’étonne pas de le trouver dans nos premiers dictionnaires, publiés à la fin du XVIIe, par exemple en 1790 avec cet exemple « Un auteur doit lire & relire plusieurs fois son ouvrage, il en corrige toujours quelque chose. Les Auteurs fondamentaux des sciences se doivent relire plusieurs fois ». Et oui, que ce soit une dictée - je relis dit l’enseignant, et maintenant relisez bien - ou l’informaticien et son langage codé, il faut relire !

Finalement il y a la relecture de plaisir, mais aussi la relecture de vérification. 

Effectivement. Il y a une citation célèbre de Vigny évoquant sa visite à Royer-Collard, celui-ci déclarant : « Je suis dans un âge où l’on ne lit plus, mais où l’on relit les anciens ouvrages ». Bien, mais je n’ai pas atteint cet âge ; il y a tant à lire encore. Rappelons au passage que lire vient du verbe latin legere, voulant dire lire mais aussi cueillir, parce qu’en définitive lire c’est cueillir des mots et des sens. L’Académie française, dans sa dernière édition, gratuite sur Internet, donne d’emblée deux exemples à méditer : d’abord, lire et relire les auteurs classiques, puis Une lettre d’amour cent fois relue. Ah, qui n’a pas relu une telle lettre Mais attention au dernier exemple : Il ne peut se relire tant il écrit mal. Et si c’était une lettre d’amour ! 

Mots clés:
  • Livres