Replay du mardi 19 janvier 2021

Le mot du jour : Pause déjeuner

En région parisienne, nous sommes beaucoup à ne pas pouvoir rentrer chez nous pour déjeuner, contrairement à d’autres régions où l’on travaille plus près de chez soi. Et voilà qui entraîne une pause déjeuner qui en cette période sans restauration facile, est encore plus essentielle.

Les déjeuners entre collègues... c'est compliqué
Les déjeuners entre collègues... c'est compliqué © Getty

 Pause, Jean, c’est le mot que vous avez choisi. 

Eh bien oui, d’autant plus que, pour les enfants, vient tout de suite la question : l’écrit-on « pose », p-o-s-e, ou au contraire p-a-u-s-e. C’est bien sûr cette dernière orthographe qu’il faut retenir. On fait bien la différence entre la pose d’un carrelage et la pause-café, la pause-déjeuner. Pourtant, dès qu’on recherche l’origine du mot, patatras… le mot pause, p a u, issu du latin pausa, cessation, arrêt, trêve, s’est de fait écrit au Moyen Âge p-o-s-e, en tant qu’espace de temps écoulé. Ce n’est qu’à la fin de cette période qu’on a bien établi la différence. Et au XIVe siècle, lorsque le mot « pause », p-a-u, entre en langue française, il est tout d’abord synonyme de « silence en musique » en distinguant la pause et la demi-pause. Évidemment la demi-pause, moitié moindre, n’a pas d’équivalent lorsqu’en 1478 est attestée la pause en tant qu’arrêt momentané de son activité. On ne dira pas en effet, je vais prendre une demi-pause-café ou déjeuner.

Mais depuis quand alors Jean date ces expressions pause-café et pause-déjeuner ? 

Il faut pour la première qu’il y ait déjà du café en France, à la fin du XVIIe siècle. En fait, la pause-café était encore inconnue en 1960, mais sans doute vers 1965, elle a fait son apparition. Et puis est venue dans les années 1970 la formule pause-déjeuner, mais on disait aussi la pause-repas qui n’a pas vraiment fait souche. Quand on veut faire très chic dans les programmes d’une journée de séminaire ou de grande réunion, on évoque la pause méridienne. Un jour, j’ai voulu écrire cette formule, dans le programme, et je me suis trompé, j’ai écrit pause méridionale. Bon, j’ai eu l’air d’un imbécile, la pause méridionale, dans le fond, ce serait plutôt la sieste…  Après tout, pourquoi pas ? Mais là il est trop tôt…  

Mots clés:
  • Livres