Replay du mercredi 24 mars 2021

Le mot du jour : plafond

- Mis à jour le

Pendant cette période de freinage, pour ne pas dire de confinement, bien des travaux continuent et il y en a qui sont programmés dans les châteaux, on pense à celui de Vaux-le-Vicomte en Seine-et-Marne, avec notamment la restauration du plafond de la coupole.

Exemple de plafond à Vaux-le-Vicomte
Exemple de plafond à Vaux-le-Vicomte © Getty

Et c’est ce mot plafond dont vous voulez nous parler Jean.

Oui, pour deux raisons, la première bien sûr c’est ce superbe projet de restauration du plafond du château de Nicolas Fouquet, qui fut l’intendant de Louis XIV, et que Louis XIV jaloux de sa richesse fit arrêter. On se souvient que ce château de Vaux-le-Vicomte a beaucoup inspiré le roi Soleil pour Versailles. Alors ce projet est grandiose, Charles le Brun n’avait pu en effet réaliser sa fresque, Nicolas Fouquet ayant été arrêté avant d’avoir commencé les travaux. Mais on va projeter ses esquisses sur ledit plafond. Et l’autre raison qui me fait évoquer le mot plafond, c’est que c’est bien ce qu’on a au-dessus de nous, presque la moitié de notre vie, quand on dort !

C’est vrai que c’est un mot courant, mais il est tout blanc en général, pas comme les plafonds des châteaux. Alors d’où vient-il ce mot, Jean ? 

Eh bien, en fait c’est un mot d’étymologie tout à fait transparente. Il s’agit tout simplement d’un fond qui est plat, et quand le mot apparaît en langue française en 1546, il s’écrit d’ailleurs platfond. à l’époque on mettait facilement l’adjectif devant le nom. En 1690, le voilà défini dans l’un de nos premiers dictionnaires comme le « plancher supérieur qui est plat, garni de plâtre, ou de menuiserie, souvent orné de peintures » Et on précise qu’ils sont destinés à cacher les poutres & les solives ». Et on insiste aussi sur le fait qu’on appelle « platfond » les tableaux peints sur toile qu’on tend justement au plafond. Dans le fond, j’ai un fils qui dessine très bien, et si je lui demandais de peindre au plafond des dictionnaires… juste avant de m’endormir je les regarderais avant de m’endormir. Sur fond bleu, bien sûr, France Bleu oblige ! 

Mots clés:
  • Livres