Replay du vendredi 30 avril 2021

Le mot du jour : taux d'incidence

On nous évoque souvent en ce moment les taux d’incidence, à propos de la COVID 19, qu’ils soient en hausse ou en baisse, c’est un des indicateurs du tableau de bord chiffré de l’épidémie publié par Santé Publique France.

Taux d'incidence, image d'illustration
Taux d'incidence, image d'illustration © Getty

À dire vrai, cette expression, taux d’incidence, n’est pas de la plus grande clarté, et vous avez choisi Jean de nous l’expliquer. 

Oui, et plus largement d’ailleurs le mot taux qui, malgré son x est au singulier. Et au moment où les examens approchent, on va aussi parler du taux de réussite. Alors, d’abord, que veut dire taux d’incidence et ensuite d’où vient ce mot taux. En fait l’expression taux d’incidence, dans le vocabulaire de l’épidémiologie, nous indique le nombre de nouveaux cas d’une maladie observés pendant une période donnée, et ces nouveaux cas définissent ce que dans le jargon on appelle la « population incidente », pendant que l’ensemble de la population observée est appelée la « population cible ». Magued, on est en train de devenir des pros des statistiques… 

Oui, il ne reste plus qu’à évoquer l’origine du mot incidence et taux… Précisons d’abord que le taux d’incidence s’exprime en nombre de personnes pour 100 000 sur un temps précis pour permettre les comparaisons. 

Alors d’où vient le mot incidence ? du mot incident et depuis le XIIIe siècle, c’est tout simplement ce qui survient de bien ou de mal. Le mot est tout droit issu du latin incidere, survenir, construit sur cidere, tomber. Donc pour taux d’incidence, il suffit de se souvenir de ce qu’est un incident. Hélas, pour la Covid 19, il s’agit de ses méfaits. Qu’en est-il de son côté du mot taux, t a u x ? Apparu en 1280, il vient de taxer, né cinquante ans plus tôt et désignant l’estimation du prix, hélas, de l’impôt, Alors, vous savez, quand j’étais jeune, j’étais champion de babyfoot dans ma région, et il n’y a pas longtemps j’ai joué avec un champion du monde que le hasard m’a fait rencontrer : j’ai juste évité la fanny et il m’a dit : « Jean, ton taux de réussite n’est pas bon, trop de déchets » Tant pis j’ai oublié la COVID pour juste penser à mon taux d’incidence au babyfoot… 

Mots clés:
  • Livres