Replay du mercredi 7 avril 2021

Le mot du jour : tissage

À Montreuil au Centre Tignous d’Art contemporain était programmée une exposition intitulée Fil du temps, Connexions textiles, elle est prévue en fait jusqu’en juillet et c’est la notion de tissage qui est au cœur des activités du moment.

Métier à tisser
Métier à tisser © Getty

Vous vouliez le saluer Jean tout en racontant le mot « tissage ».

En effet, et le tout en partant du principe si juste évoqué par les organisateurs que le tissage et le fil sont des symboles qui furent autrefois éminemment ceux de la vie et du temps qui s’écoule. Aux artistes alors de se charger aujourd’hui de nous le faire percevoir notamment à travers l’art populaire, celui du tissage. Quand on parle du tissage, on pense souvent au tissage des draps, activité qui fut intense naguère. De fait le Centre Tignous offre sur le tissage une vidéo intitulée, le Temps d’un tissage nous invitant à concevoir notre métier à tisser. 

Mais d’où vient finalement le mot tissage, du verbe tisser et sûrement aussi du latin…

Exactement. En fait le latin texere avait ce sens qui a donné en ancien français tistre, attesté en 1150, qui a ensuite été déformé en tisser, plus facile à prononcer, et en 1361 nous voici avec le verbe tisser, tisser de la laine, une étoffe, en entrelaçant les fils. Arrive aussi le tissage, d’usage assez rare jusqu’au XVIIIe siècle, avec les fabriques de tissus, où l’on entrelaçait mécaniquement des fils, le métier à tisser prenant au XIXe siècle une véritable ampleur industrielle. Mais la première définition du mot tisser en 1680 ne manquait pas de charme, je vous la lis Magued : « Tisser : terme de faiseuse de point. Pour faire du point on coordonne, on tisse, on fait les brides, on brode, & puis on fait les piquots. » Bon, je n’ai rien compris, c’est sûr je ne suis pas prêt de tisser mes propres draps. Mais bon avec la vidéo du Centre Tignous, je vais progresser, c’est sûr !

Mots clés:
  • Livres