Replay du lundi 26 octobre 2020

A la découverte des créatures fantastiques

- Mis à jour le

Jusqu’au 1er novembre 2020, avec les précautions qu’impose la crise sanitaire, le Parc zoologique de Paris va nous plonger dans un univers fantastique et imaginaire !

Rendez-vous sauvage de l'automne
Rendez-vous sauvage de l'automne - Parc Zoologie de Paris

L’affiche publicitaire donne d’ailleurs le ton, en nous montrant un loup effrayant se détachant sur une énorme pleine lune. Vous nous en dites plus Jean ?

Volontiers, rappelons tout d’abord que le Parc zoologique de Paris s’appelait encore il y a peu, le parc zoologique du bois de Vincennes, et qu’on l’appelait le zoo de Vincennes. En fait, ce zoo fermé de 2011 à 2014 a été entièrement revu en créant ce qui a été désigné sous le nom de biozones, remis aux normes modernes avec un objectif précis : un meilleur confort des animaux, en toute sécurité. Il se présente aujourd’hui avec environ 2000 animaux et 180 espèces. Eh donc jusqu’en novembre sont mis en valeur des espèces étonnantes comme le loup, le lamantin, les serpents, etc., le tout en racontant au passage l’histoire des créatures fantastiques…

Qu’est-ce qu’on entend, Jean, par créatures fantastiques ? 

Eh bien en fait on part sur la trace d’animaux légendaires, mi-être humain mi animal. Par exemple, les loups-garous, les sirènes, les dragons, les centaures, etc. et ces créatures imaginaires qui nous fascinent et nous font peur, fabriquées par nos civilisations diverses, ont fait l’objet de dessins, de tableaux, de contes que l’on classe dans le « fantastique » toujours très en vogue. Ce mot appartient de fait à toute une famille lexicale construite sur le grec phantasia, signifiant « apparition », mais aussi « imagination », qui va aboutir au XIIe siècle en français du Moyen Âge à la fantasie, mot repris au XXe siècle, également à l’origine du mot fantôme apparu, si on peut dire, en 1130. « Le » fantastique a pris son élan en 1859 pour désigner un genre qui a commencé en Allemagne pour finalement conquérir la planète. Mais là, je m’arrête, il me semble avoir entendu hurler un loup-garou…

Mots clés:
  • Livres