Replay du jeudi 31 décembre 2020

“Réveillon”, un mot qui prend un sens nouveau cette année !

Nous y voilà ! Alors pas de grande fête sur les Champs Elysées mais réveillon quand même. Pas question de commencer l’année 2021 sans être joyeux.

“Réveillon”, un mot qui prend un sens nouveau cette année !
“Réveillon”, un mot qui prend un sens nouveau cette année ! © Getty - Cavan Images

Ce réveillon 2020, il serait bon en effet qu’il ne se reproduise pas en 2021.  

Pas très difficile en fait de repérer dans le mot “réveillon", attesté pour la première fois en français en 1526, le mot "réveil" et le verbe "réveiller". Ce dernier verbe est bien sûr lui-même construit sur éveiller, et donc réveiller c’est bel et bien veiller à nouveau, rester éveillé.  

D’où au départ tout repas pris tard dans la nuit, par exemple en rentrant du théâtre. Et de fait, dans les Scènes de la vie de bohème en 1848, c’est au sortir du théâtre, que voilà l’artiste s’exclamant "Au fait, puisque vous voilà, Mimi, vous partagerez avec nous la fortune de pot. Nous nous étions proposés de faire réveillon, avec Rodolphe". Pas question vraiment ici d’un grand moment festif !  

C’est aux siècles suivants, que l’on appela plus spécifiquement réveillon le repas de la nuit de Noël, ayant lieu après la messe de Noël, puis au moment du passage d’une année à l’autre, pour le réveillon du jour de l’an. Rester éveillé pour commencer la nouvelle année en s’embrassant, enfin seulement avec ses tout proches pandémie oblige, c’est un vrai programme ! 

Il y a aussi un sens spécifique du mot réveillon qui a du charme… 

Il se trouve que, défini en 1762 dans le Dictionnaire de l’Académie, un réveillon désigne aussi une touche lumineuse sur un tableau, et voici ce qu’en dit Diderot : "Les artistes appellent réveillon, des accidents de lumière qui rompent la monotonie d’un endroit de la toile".  

Ah le beau réveillon ! Là…En regardant un tableau, effet garanti ! 

Mots clés:
  • Livres