Replay du lundi 5 avril 2021

Le Marais Vernier - Yves le permaculteur

Il vit ses rêves pour ne plus avoir à rêver sa vie

Un jardin organisé à la sauvage
Un jardin organisé à la sauvage © Radio France - Fred Romanuik

Yves était à la ville. C'était pas sa vie. Il se réfugie au Marais Vernier pour y assouvir sa passion, celle qui devrait tous nous guider: vivre heureux. Et pour vivre heureux, il se plante sur son bout de colline, en famille. Une vue d'enfer sur le marais. Jusqu'à l'horizon. Une maison  et un jardin en friche. Y'a plus qu'à... Plus qu'à faire comme on le sent. Plus qu'à laisser la nature guider nos pas. Plus qu'à créer L'Escargotier.

L'escargotier
L'escargotier © Radio France - Fred Romanuik

De l'abeille à L'Escargotier

Dans un premier temps, Yves est piqué par le virus de l'apiculture. Puis il se lance dans l'escargot. Qui lui en fait baver. Et l'évidence s'impose; il n'y a pas de choix à faire, il faut se projeter au-delà des abeilles et des escargots. Il faut voir les choses de façon globale. Il faut lire la nature, la regarder. Pour l'aider au mieux à nous donner ce qu'elle a à offrir. Sans lui imposer de diktat technologique ou chimique, juste en l'accompagnant.

Guider la nature
Guider la nature © Radio France - Fred Romanuik

Des ressources à portée de main

Elle est donc là, l'évidence. Elle passe par la permaculture. Yves apprend au fil du temps. Il construit son jardin sauvage. Il prolonge sa pensée au cœur du foyer. Il retape la baraque comme il sème ses légumes, en puisant dans la nature sans épuiser la nature. Le bois de charpente, il abonde dans la forêt d'à côté. Donc il coupe. La terre pour bâtir les murs, il la foule de ses pieds. Donc il creuse. C'est comme ça qu'on fait un mur, chez Yves. C'est aussi comme ça qu'on creuse une mare. Pour attirer encore plus de bio-diversité. 

Une maison rebatie de ses mains
Une maison rebatie de ses mains © Radio France - Fred Romanuik

L'école de la vie

Les gosses ne sont pas en reste. Ils s'éclatent avec les vieux outils. Pour fabriquer leurs jeux en bois. Ils se baignent dans la piscine éphémère. Celle que papa a relié à la gouttière, qui ne se remplit que lorsqu'il pleut et qu'on laisse couler dans le jardin au bout de 3/4 jours... Quand la verdure, riche de nutriments, la rendue apte à apporter tous ses bienfaits au sol gourmand. 

Plus qu'un jardin, pour les enfants, une école...
Plus qu'un jardin, pour les enfants, une école... © Radio France - Fred Romanuik

Mais les gamins, ce qui les fait rêver encore plus, c'est cette petite porte ouverte sur le ciel, pensée pour eux par papa; un petit nid d'amour, juste pour les oiseaux, percé douillettement dans la lucarne de toit. Qui, bien sûr, est aussi la fenêtre de la chambre des petits. Quand les oiseaux viennent nidifier, on peut même les voir de la chambre. Il suffit d'ouvrir la petite trappe.

L'oiseau montre son bec
L'oiseau montre son bec © Radio France - Fred Romanuik

La maison d'Yves, aujourd'hui, c'est un lieu de rencontre, de partage et d'échange. Pour ceux qui se lanceraient bien dans la permaculture, à L'Escargotier, on y donne même des cours... Entre autre. 

Mots clés: